[Tribune]  La fédération FO de l’enseignement (FNEC FP FO) lance une pétition, pour alerter face à une reprise « précipitée » de l’école, le 11 mai prochain.

VOIR AUSSI : [VIDÉO] Pays de Lunel : Mesures de soutien , « les entreprises sont la richesse d’un territoire »

La pétition intitulée « Le 11 mai ou après… Pas de reprise sans dépistage systématique, sans tous les moyens de protection nécessaires !« , s’adresse à un large public, enseignants, personnels territoriaux, parents d’élèves, retraités…


Un constat pour ses signataires, le 11 mai prochain, la crise sanitaire ne sera pas terminée.

Pour Jacqueline Bex, secrétaire départementale de la FNEC FP FO (Gard), « une réouverture des écoles nécessiterait des mesures drastiques, bien au delà de l’usage de gants et de gel hydroalcoolique, pour protéger les enseignants, les Atsem, les agents d’entretien et du temps périscolaire, les parents d’élèves et par extension l’ensemble de la population d’une deuxième vague meurtrière de coronavirus. Seul le dépistage journalier de tous les élèves et de tous les personnels (et pas seulement des personnes symptomatiques) serait à même d’assurer la sécurité de tous. Mais ce n’est pas ce qui est prévu par nos gouvernants. Leur décision est donc irresponsable et incohérente. »