L’entreprise, spécialiste mondial de la désinfection de l’eau, développe depuis le début du mois, une solution spécifique pour renforcer les moyens de lutte contre le coronavirus Covid-19. (CR BIO-UV)
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

Créé en 2000, le groupe héraultais BIO-UV conçoit, fabrique et commercialise des systèmes de désinfection de l’eau par ultraviolets et depuis septembre 2019, Ozone et AOP.

VOIR AUSSI : [VIDÉO] Pays de Lunel : Mesures de soutien , « les entreprises sont la richesse d’un territoire »

L’entreprise, spécialiste mondiale de la désinfection de l’eau, basée à Lunel, développe depuis le début du mois, une solution spécifique pour renforcer les moyens de lutte contre le coronavirus Covid-19, à travers un système de désinfection des surfaces par UV-C simple, mobile et abordable, à destination des personnels soignants.

Pour Benoit Gillmann, Président-Directeur Général et fondateur de BIO-UV Group, aujourd’hui, plus que jamais son entreprise est « au cœur des besoins sanitaires et de désinfection mondiaux qui trouvent un écho particulier dans la crise actuelle. Nous avons pris toute la mesure de ces défis et travaillons déjà sur les innovations qui nous permettent d’apporter, une fois encore, des réponses fortes pour la protection et la santé de tous ».

Un équipement simple d’utilisation et relativement abordable pour fin mai

L’équipement a été conçu pour réaliser de manière simple et en quelques secondes, une désinfection de toutes les surfaces (lits, tables d’auscultation, salles d’attente…), sans utiliser de produits chimiques. Parallèlement, au sein de sa filiale TRIOGEN, la société conçoit un système de désinfection par ozone, pour les surfaces humides.

Si l’efficacité du système UV-C est démontrée, l’équipement devrait être mis sur le marché, fin mai, pour un prix avoisinant les 1300 €. La mise sur le marché sera effectuée dès l’obtention du marquage CE.

Dans un premier temps, ce nouvel outil s’adresserait en priorité aux personnels évoluant dans l’univers médical (personnels hospitaliers, médecins de ville, EHPAD,…). Dans un second temps, une commercialisation plus large sera envisagée auprès des professionnels spécialisés dans la désinfection pour des secteurs aussi diversifiés que les transports, les établissements scolaires, les entreprises….

Une solution testée par deux laboratoires

Depuis le 6 avril, selon les informations communiquées par la société, des avancées ont été obtenues avec la réalisation d’un prototype dont les performances sont actuellement testées dans un laboratoire indépendant.

Ce test devrait permettre, dans les prochains jours, de valider (ou non) la capacité du système à désinfecter et éliminer tout type de micro-organismes grâce à la technologie UV-C. À l’issue de ce test, un deuxième laboratoire évaluera au cours des prochaines semaines l’efficacité du système pour éliminer spécifiquement le Covid-19.

Partager l'article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram
À LA UNE

Montpellier : Suivez le Conseil de Métropole du 28 juillet, en direct

114 affaires sont à l’ordre du jour du Conseil de Métropole La séance peut être suivie en direct, à partir de 9h30. Vous pouvez retrouver l’ordre du jour du conseil...

Nîmes : La Ville recrute 40 animateurs périscolaires

Pour amorcer la rentrée scolaire de septembre, la Ville recrute une quarantaine d’animateurs pour assurer les temps périscolaires dans les écoles municipales maternelles et primaires. Ces jobs étudiants proposent d’encadrer...

SOUTENEZ LE MOUVEMENT

Soutenez Le Mouvement !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 66% !

Je participe
VIDÉO, INTERVIEW, ÉMISSIONS​
LES PLUS LUS
ANNONCES LÉGALES

Annonces Légales

Sur Le Mouvement, publier une annonce légale n'a jamais été aussi facile et économique​.