La culture camarguaise repose sur un écosystème sensible et des manifestations évènementielles dans plus de 110 communes du Gard et de l’Hérault.

VOIR AUSSI : Covid-19 : « Les Coursiers solidaires de Montpellier » lancent un appel aux cyclistes motivés 

La tradition camarguaise repose quasi exclusivement sur l’agritourisme et la tenue de manifestations entre mars et novembre, avec un pic d’activités entre mai et septembre.

2 500 € par manade et de 1 000 € pour les élevages de chevaux Camargue

En complément des mesures déjà prévues, la Région a décidé de mettre en place un fonds de solidarité « Plan Camargue » octroyant une aide forfaitaire mensuelle de 2 500 € par manade et de 1 000 € pour les élevages de chevaux Camargue. Pour Carole Delga, « aujourd’hui, c’est bien la culture camarguaise qui est en péril, son identité territoriale forte, son rôle environnemental et ses traditions. Nous devons agir pour la préserver. »

En pratique, les 2 aides ne sont pas cumulables entre elles, mais sont un complément du fonds de solidarité économique déjà présenté.

Un mesure qui pourrait être étendue

La présidente de région a décidé d’ouvrir des discussions avec Renaud Muselier, président de la Région SUD-PACA, pour essayer d’étendre la mesure à l’autre grande région de Camargue.

Carole Delga devrait également s’adresse au ministre de l’Agriculture, Didier Guillaume, afin de solliciter un accompagnement particulier de l’Etat pour les acteurs camarguais.