Fin novembre 2019 nos associations, Les Amis de la Terre, Attac France et l’Union syndicale Solidaires publiaient un ​rapport pour dénoncer l’impunité fiscale, sociale et environnementale dont jouit Amazon en France et dans le monde.

Dans le même temps nous bloquions le dépôt d’Amazon ​à Montélimar avec 200 activistes d’associations, syndicats et gilets jaunes pour dénoncer la surproduction et ses conséquences.

Le travail entre les associations, syndicats et la mobilisation citoyenne a payé

Mercredi 15 avril, suite à une plainte déposée par l’Union syndicale Solidaires et soutenue par les Amis de la Terre, la justice ordonne à Amazon de limiter, dans les 24h, l’activité aux produits “alimentaires, hygiène et médicaux, sous astreinte d’un million d’euros par jour de retard » estimant que la société a « de façon évidente méconnu son obligation de sécurité et de prévention de la santé des salariés ». Suite à cela la direction d’Amazon France décide alors de fermer pour ​5 jours​ ​tous ses entrepôts français “​ pour mener à bien l’évaluation des risques” ​.

Peu habituée aux remontrances, dans un ​post Twitter largement critiqué, la multinationale met honteusement en cause la responsabilité des syndicats dans d’hypothétiques destructions d’emplois, alors même qu’elle en est un acteur principal. Amazon a annoncé que les commandes pourraient se poursuivre pendant la fermeture des entrepôts français avec une livraison en provenance des sites étrangers.

Du national au local, Amazon méprise la loi

Cette décision de justice ne peut que nous inciter à poursuivre l’action citoyenne pour obtenir l’arrêt de tous les projets de construction de nouveaux sites en particulier ​près du Pont du Gard.​ Le projet, porté par le bétonneur ​Argan​, est entaché de conflits d’intérêts et portera atteinte au paysage de ce site touristique, en plus de préjudices sociaux et climatiques.

Amazon est emblématique du monde d’avant, nous devons trouver les voies d’une relocalisation de la production et de la consommation, respectueuse de ceux et celles qui produisent et travaillent, comme de l’ensemble du vivant.

Il n’y aura pas de plate-forme Amazon à Fournès
Signez la pétition​ pour dire Non à Amazon au Pont du Gard !
D’autres projets existent
Développons les circuits courts et fournissons-nous dans les commerces de proximité !

Signataires ​: ​ADERE​ ; ​ANV COP21​ Aix en Provence, Avignon, Montpellier et Sète Thau ;​ ATTAC AlèsetNîmes;​ExtinctionRébellion​GardetMontpellier;G​ iletsJaunes​Désobéissant·es34; i-buycott​ Montpellier ; ​Le Nouveau Monde​ ; ​Les désobéissant·es​ – Antenne Sud ; ​Youth For Climate​ Avignon