Quelques heures après le point complet sur la situation sanitaire faite par le Directeur du CHU de Montpellier, Philippe Saurel conviait la presse dans les locaux de l’hôtel de ville de Montpellier, pour donner son avis sur la situation. Et faire quelques annonces.

« Comment peut-on, dans la même phrase, expliquer à tous nos concitoyens qu’il faut fermer les écoles dès ce lundi et autoriser les mêmes concitoyens à fréquenter ces écoles-là pour aller voter, deux dimanches de suite ? » C’est par cette interrogation, portée à haute voix, devant tous les journalistes locaux que Philippe Saurel a résumé son point de vue, moins de 24 heures après l’allocution du Président de la République, Emmanuel Macron. 

L’édile de Montpellier avait indiqué hier soir dans un tweet qu’il suggérait le report pur et simple du scrutin. Il n’en démord pas.

Il précise son propos en certifiant que lui, et les agents municipaux concernés ce week-end « se conformeront aux consignes transmises par l’Élysée et le gouvernement ces dernières heures ». Les consignes gouvernementales n’ont, elles non plus pas échappé à l’agacement du maire sortant. « Vous savez, on ne reçoit pas vraiment de directives. On ne reçoit que des lambeaux de consignes auxquelles il nous est demandé de nous tenir », a asséné Philippe Saurel.

Une ZAT reportée, des mariages et des transports en commun « restreints »

Dans les faits, les élections se tiendront normalement dans les quatre coins de la ville de Montpellier. « Nous avons reçu les kits de soins avec du papier essuie-tout, gel hydroalcoolique, etc. » a assuré l’édile avant d’ajouter que « dans chaque bureau de vote, des stylos sans logo de la municipalité seront disposés pour chaque électeur ainsi que le chemin à suivre pour se rendre aux toilettes »

Soucieux de respecter la règle de l’interdiction de tous les rassemblements supérieurs à 100 personnes, il indique que les consignes ont été passées pour que « les mariages se déroulant dans les prochaines semaines à Grammont ne dépassent pas la barre des 100 personnes sur place. Les agents de la ville devront y veiller ».

Idem, dès lundi, les transports en commun de la TAM passeront en mode « vacances scolaires » et Philippe Saurel s’en est expliqué. « On doit fermer tous les établissements scolaires, de la crèche à la Fac’ dès ce lundi. Les étudiants et les scolaires n’iront plus travailler donc il y aura une évidente baisse de fréquentation. Donc, on va réduire un peu, la fréquence notamment des tramways ». 

« La prochaine ZAT, prévue sur le quartier des Aubes, est reportée au mois d’octobre 2020. Elle n’est pas supprimée. Je me dois de la reporter pour d’évidentes raisons de santé publique », a annoncé l’ancien adjoint à la culture d’Hélène Mandroux. Interrogée sur la possibilité de voir la prochaine Comédie du Livre elle aussi reportée, Philippe Saurel s’est montré hésitant, affirmant simplement qu’à ce stade, aucune décision n’était prise pour son maintien, ou son éventuel report. 

L’édile de Montpellier a conclu son long point presse en soulignant aux nombreux journalistes présents que « les principaux championnats de sports en France que sont la Ligue 1 avec le MHSC, le Top14 avec le MHR et le championnat de Handball avec le MHB sont suspendus, et les matchs reportés à bien plus tard. Mais pas les élections. Enfin, chacun fera la conclusion qu’il veut ». Visiblement la sienne semble teintée d’une pointe d’incompréhension. Légèrement.