C’est plein d’humour, et détendu que Philippe Saurel maire de Montpellier, et président de la métropole a présenté le lundi 24 février, Soune Serre numéro deux sur sa liste : « Montpellier la citoyenne ».

Soune Serre est une Montpelliéraine, directrice de la communication pour la SNCF Occitanie, elle est novice en politique, et elle prend la deuxième position sur la liste du candidat Philippe Saurel. Un candidat en forme, prêt à entrer dans le match. Avec humour, il parle de son étoile à sa boutonnière qui a intrigué quelque peu l’assistance : « une étoile de champion », dit-il, comme pour marquer un premier mandat. Sous entendant dans un sourire, qu’il pourrait en accrocher une seconde, le 22 mars prochain. C’est dans cet esprit : champion du monde que la conférence de presse a permis de découvrir, Soune Serre.

Une nouvelle figure politique locale, Soune Serre

Un citoyen qui s’engage en politique a souvent envie d’innover et de travailler à la gestion de la cité autrement. Alors, question pour la numéro deux de “Montpellier la Citoyenne” : y a-t-il une méthode Soune Serre ? « Je n’ai pas encore de méthode, je me fie à mon intuition, je lui fais confiance […] J’ai envie  de m’impliquer personnellement pour partager le point de vue des Montpelliérains, être à leur écoute et faire en sorte de porter les projets, pour que cette ville soit toujours plus agréable à vivre. Donc je me fie à mon intuition, et à la gnaque que j’ai, quand il s’agit de défendre les projets dans lesquels je crois… »

Dans l’intérêt de la ville

Pour Philippe Saurel maire sortant : « l’élection municipale, c’est celle qui confère l’authenticité des politiques. Il y a deux grandes élections en France, ce sont : les Municipales, et les Présidentielles ». Légère pression mise au passage, et indirectement sur sa première colistière. Puis il enchaine sur son programme de 12 thématiques, et d’une centaine de propositions : « j’ai donc demandé à des personnes capables de porter ce programme, dans l’intérêt de la ville, de s’engager à nos côtés pour pouvoir réaliser cette oeuvre collective… »

« La victoire gît dans le mouvement »

« La victoire gît dans le mouvement » aime à dire Philippe Saurel, comme Georges Frêche, ou Alexandre. « Il faut donc qu’il y ait toujours un renouvellement », poursuit-il en précisant : « moi j’ai choisi de renouveler de façon sage. » Ainsi, la liste “Montpellier la citoyenne” verra un renouvellement de 30% de l’équipe en place, et Jacques Domergue, ex-candidat LR en 2014, en fera partie. Côté stabilité, Stéphanie Jannin reste dans les dix premiers de la liste, c’est elle qui occupait la place de numéro deux auprès de Philippe Saurel, lors de sa première candidature sous les couleurs de « Montpellier c’est vous ».

« Il faut prendre la politique, en ayant envie de prendre du plaisir », expliquera l’actuel maire en décrivant son parcours, depuis le délégué aux archives qu’il a été sous Georges Frêche, jusqu’à sa victoire en 2014. Aujourd’hui, il définit comme un ADN et affirme comme une qualité, le fait d’être : « le seul maire d’une grande ville qui n’est pas membre d’un parti politique ». 

« Je suis passionné »

« Ce qu’il faut savoir, c’est qu’avec notre équipe, on a un rapport d’activité que beaucoup aimeraient avoir, » et l’ambition de Philippe Saurel est clairement affichée : « on essaie de viser les étoiles […] on travaille, et on propose notre travail aux habitants, et aux électeurs. Je suis passionné, je me régale […] Mais j’ai un métier, et s’il faut faire autre chose demain matin, je fais autre chose demain matin ». 

Mohed Altrad, comme Patrick Vignal avaient répondu qu’ils n’occuperaient pas leur siège de conseiller d’opposition en cas de défaite, et qu’ils laisseraient cette responsabilité à leurs colistiers. Donc à la question : si vous n’êtes pas élu maire, siègerez-vous dans l’opposition pour 233 euros d’indemnité par mois ? La réponse est : « oui, ce qui m’importe, c’est la ville de Montpellier. Vous savez, quand vous êtes élu d’une ville, c’est un honneur. Mais honnêtement, je préfère être majoritaire ».

Aujourd’hui 36 noms seront dévoilés en fin d’après-midi

Ce mardi 25 février 2020 : Philippe Saurel dévoilera en fin de journée les 36 premiers noms de sa liste. Et mercredi, tous les colistiers de “Montpellier la citoyenne” seront révélés.