Porteur du slogan « Un toit c’est un droit », le comité DAL 30 invite ce vendredi 21 février à une réunion publique sur le thème “Quelle politique du bien logement à Montpellier ? 

L’idée, mettre en perspective les constats fait par le comité DAL de la situation locale sur le logement : 4000 personnes mal ou non logés, 20 000 demandeurs de logements sociaux et parallèles, 12700 logements vacants.

La fédération DAL appelle donc « les candidats et les futurs maires, y compris les communautés de communes, à prendre des mesures pour protéger leurs administrés, combattre la spéculation, le logement cher, principales causes de la crise du logement et des discriminations urbaines ».

Ces mesures s’articulent autour de 6 grands thèmes : Mesures d’urgence et respect des droits / Contre le logement cher, pour les locataires et les mal-logés / Un urbanisme contre la spéculation et pour de vrais logements sociaux, un urbanisme pour maintenir les habitants, pas pour les chasser / Stopper le tourisme prédateur type Airbnb, et loger les saisonniers du tourisme, de l’agriculture, du BTP et les voyageurs / Agir sur les passoires thermiques, pour les Services publics et la santé des habitants.

Pendant la réunion ces propositions de mesures faites aux candidats seront ainsi abordées. Parmi elles, on retrouve la mise en place de réquisition des biens vacants « de l’État, des grands propriétaires, des grandes entreprises ou grandes fortunes » et qui permettrait « de pallier le non-respect du droit à l’hébergement ».

Infos pratiques : Réunion – Vendredi 21 février, à 18h30
Au Full G – 5 rue des écoles laïques, Montpellier