Deux mois et deux jours après le début des manifestations, plusieurs milliers de Montpelliérains étaient encore présents ce 6 février dans l’hypercentre de la cité héraultaise avec un même et unique mot d’ordre : le retrait pur et simple du projet de loi du gouvernement. (Jusqu’à 3600 manifestants selon les syndicats, et 1900 selon la préfecture.)

Alors que l’examen du projet de loi retraites a commencé à l’Assemblée Nationale, le lundi 3 février, les Héraultais étaient encore nombreux à avoir répondu à l’appel des principaux syndicats pour la manifestation contre le projet de loi Retraites porté à bout de bras par le gouvernement d’Édouard Philippe et la ministre Muriel Pénicaud.

À 6 semaines des élections municipales, plusieurs personnalités politiques locales étaient présentes dans le cortège, dont Hervé Martin, colistier de Michaël Delafosse, d’une part ainsi que la candidate écologiste Clothilde Ollier, seule tête de liste physiquement présente dans les rangs des manifestants. Le mouvement citoyen #NousSommes Montpellier était également représenté, mais Alenka Doulain était retenue par ailleurs.

ITW Clothilde Ollier, candidate à Montpellier pour les municipales de mars prochain :

« Demain, on manifestera contre la loi… »

« Tant que le texte ne sera pas retiré, nous continuerons à manifester », a estimé ce matin Gilbert Fouilhé, Secrétaire Général Force Ouvrière de l’Hérault. Il y a donc fort à parier que d’autres manifestations se dérouleront dès les prochaines semaines dans la capitale héraultaise. D’autant, comme l’affirme Gilbert Fouilhé : « on manifeste aujourd’hui contre le projet de réforme, demain on manifestera contre la loi…»

ITW Gilbert Fouilhé, Secrétaire Général Force Ouvrière de l’Hérault :