Les Amis Du Théâtre Populaire de Lunel propose au public de découvrir « La Machine de Turing », une pièce de Benoît Soles, jeudi 16 janvier 2020 à 20h30, Salle Georges Brassens.

Présentée au Festival d’Avignon, l’été dernier, cette pièce a reçu de nombreuses récompenses, dont 4 Molières. « La Machine de Turing » est inspirée de « Breaking The Code », œuvre du dramaturge Hugh Whitemore écrite en 1986 qui dépeint le destin tragique d’Alan Turing, mathématicien anglais qui brisa le code secret de l’Enigma allemande pendant la sombre période de la Seconde Guerre Mondiale.

Alan Turing est une personnalité qui prend une place importance dans cette bribe tumultueuse de l’histoire de l’Homme. En effet, après être venu à bout du code créé par les nazis sur leur célèbre machine Enigma, il est parvenu à contrer leurs attaques et à sauver des millions de personnes. Alan Turing est à l’origine de nombreux travaux scientifiques en faveur du secteur informatique. Condamné pour son homosexualité et opprimé par le conformisme, il se suicide en 1954. Sa mort est similaire, au conte de Blanche-Neige : une pomme empoisonnée croquée a été retrouvée près de son lit.

« La Machine de Turing », l’histoire d’un mathématicien au destin tragique

L’histoire de cet homme a été retracée par l’écriture singulière de Benoît Soles et portée par le professionnalisme de deux comédiens. Lors de cette soirée, le public découvrira un personnage attachant et unique, créateur d’une machine révolutionnaire qui se révèle être le premier ordinateur. Son génie a conduit aux prémices de l’intelligence artificielle. C’est en 2000 seulement que son secret est enfin dévoilé. Jusqu’alors, son invention était classée secret défense.

La pièce moderne de Benoît Soles propose une immersion dramatique dans la vie de ce mathématicien et cryptologue, un scientifique recruté par les services secrets britanniques qui a joué un rôle majeur dans la cryptanalyse de la machine Enigma, utilisée par les armées allemandes. Grâce à ses méthodes, la résistance au régime nazi a pu progresser.

Infos pratiques : « La Machine de Turing », pièce de Benoît Soles | Jeudi 16 janvier 2020 à 20h30 | Salle Georges Brassens | Tarifs : de 5 € à 15 €