Une nouvelle phase pour « Action cœur de ville » dans la ville de Sète a commencé.

« Action cœur de ville » est le programme national de dynamisation des centres-villes pour lequel la ville de Sète a été sélectionnée. Des diagnostics du territoire et l’élaboration du plan d’actions ont été réalisés. La piétonisation de la rue Alsace-Lorraine, les réaménagements du site Saint-Pierre et du patrimoine Simone Veil, sont les premières actions à avoir été mises en place.

Mardi 10 décembre, la signature du contrat « Action cœur » de ville » a été réalisée par le maire de Sète, François Commeinhes, et le préfet de l’Hérault, Jacques Witkowski dans la salle des mariages de l’Hôtel de Ville. « Cette signature, c’est l’aboutissement d’un long travail et le lancement d’une nouvelle étape dans la consolidation de Sète en tant que pôle d’attractivité » souligne le maire.

Des projets pour conserver l’attractivité touristique de Sète.

La signature de ce contrat va permettre de solliciter l’État pour définir un périmètre de centre-ville plus grand. Des nouveaux droits seront accordés pour les projets de revitalisation du territoire portés par la Ville et l’Agglomération. Ces projets feront en sorte de renforcer l’attractivité commerciale du centre ville, de favoriser la réhabilitation de l’habitat, de mieux maîtriser le foncier et de lancer des dispositifs expérimentaux comme des permis d’innover.

Les actions prioritaires prochainement prévues sont : La construction du nouveau pont à l’entrée Est, le déploiement de la « smart city » (programme de modernisation des équipements publics entamé en 2017), le développement des lignes maritimes entre le parking du Mas Coulet et le centre-ville, le réaménagement des places (Aristide Briand, Stalingrad) et de la promenade J-B Marty. L’objectif ?  « Profiter du nouvel élan de notre territoire tout en veillant à préserver notre identité, notre spécificité et notre autonomie » appuie François Commeinhes.