Lors du vote de budget de la Métropole de Montpellier, en février 2019, 9 communes ont voté contre.

Afin que la transparence démocratique soit la plus complète vis-à-vis des habitants de l’ensemble des communes, outre le dossier explicatif présent dans le mensuel de la Métropole, un courrier a été adressé aux citoyens des communes concernées. Les Maires de Castelnau-le-Lez, Lattes, Le Crès, Jacou, Grabels, Montaud, Murviel-lès-Montpellier, Clapiers et Vendargues ont décidé de porter plainte contre ce courrier d’information, dont le coût est estimé à 7 000 €. Cette procédure judiciaire est en cours.

A ce titre, ce matin, la direction de la communication a fait l’objet d’une perquisition. Lors de celle-ci, les éléments d’informations afférents à cette enquête ont été communiqués aux enquêteurs.

Monsieur le Président de la Métropole, Maire de Montpellier, souhaite que dans les meilleurs délais, cette plainte soit instruite afin que les fausses accusations soient définitivement levées.

Par ailleurs, Monsieur le Président, Maire de Montpellier, rappelle qu’un dépôt de plainte, pour dénonciation calomnieuse, a été fait en son nom à l’encontre de ces mêmes maires. Là encore, la procédure est en cours.

Montpellier Méditerranée Métropole