[VIDEO & ITW] Deuxième journée de mobilisation interprofessionnelle à l’appel de la CGT, FO, FSU, Solidaires, et plusieurs organisations de jeunesse. Les opposants à la réforme des retraites manifestent à nouveau ce mardi 10 décembre, après la mobilisation de plus de 800 000 personnes du 5 décembre 2019.

Grèves, mobilisation et manifestations visent à maintenir la pression, avant les annonces d’Édouard Philippe, chargé de présenter le contenu détaillé de la réforme mercredi 11 décembre. À Montpellier, plus de 7 500 personnes sont venues ce mardi au rendez-vous place Zeus, pour montrer leur force dans l’unité, et exprimer leurs inquiétudes comme leur détermination.

« La retraite par points, c’est une retraite sans rien… »

Le flou sur le fond de cette réforme, et peut-être un dispositif pas vraiment au point laissent les éléments de langage de la majorité sans écho, voire sans socle réel  : « une réforme nécessaire pour transformer vers un système juste et équitable. » Genre de phrase dans cette phase de tension sociale qui fait pschitt, et aujourd’hui en passant devant le Peyrou, pour atteindre la gare Saint-Roch les slogans fusent comme : « la retraite par points, c’est une retraite sans rien…»

ITW Denis Orcel de Solidaires 34 : « on nous présente le progrès comme une grosse régression sociale, et ça on ne peut pas l’accepter […] on souhaite retourner dans une société tout simplement juste »

Une réforme mortifère

ITW Maître Rémy Levy, Bâtonnier de l’Ordre des avocats de Montpellier : « ce projet touche tout le monde, tous les Français […] C’est un nouveau pan de la protection sociale qui est menacé […] les avocats sont solidaires du reste de la population face à ce projet totalement mortifère. »

ITW Éric Bachelart FSU 34 « Il n’y a pas de marges de manœuvre. C’est une autre réforme qu’il faut, en tout cas pas la réforme par points »

Le mouvement semble vouloir s’installer dans la durée

« Injuste » disent-ils, la réforme ne passe pas. Et le mouvement semble vouloir s’installer dans la durée. Dans les esprits, et sur le papier, le rendez-vous est déjà donné à Montpellier pour 14h00 à nouveau place Zeus ce jeudi 12 décembre.

ITW de Serge Ragazzacci, secrétaire départemental de la CGT UD34 : « On n’attend rien d’Édouard Philippe…»

#GiletsJaunes : retrouver leur couleur d’origine

Si Jean-Paul Delevoye apparait maintenant comme le maillon faible de cette réforme des retraites, avec sa démission d’une fonction d’administrateur dans le secteur des assurances qu’il n’avait pas déclarée, les Gilets Jaunes peuvent retrouver leur couleur d’origine dans une mobilisation vers l’unité et la convergence, pour en devenir un maillon fort.

ITW de Sabine, institutrice membre de Convergence 34 et de rond-point de Prés d’Arènes : « la convergence elle est là, vous la voyez, elle a démarré jeudi dernier… »

Discours de Sabine #GiletsJaunes institutrice membre de Convergence 34 et de rond-point de Prés d’Arènes