Les élections européennes du 26 mai 2019 ont vu la concrétisation de la montée des préoccupations des françaises et des français quant à l’urgence climatique dans les bons résultats réalisé par les partis et formations qui portaient un projet écologiste radical et indépendant pour l’Europe. 

Les membres de la toute jeune alliance Urgence Écologie conduite par le philosophe Dominique BOURG composée de Génération Écologie, de Mouvement des Écologistes Indépendants, du Mouvement des Progressistes ainsi que de toutes celles et ceux qui – membres de la société civile – nous ont rejoint, sont fiers des 411.000 voix recueillies. Saluant aussi le très bon score réalisé par EELV lors de cette élection, Génération Écologie en accord avec ses partenaires a invité EELV dès le lendemain de cette élection à initier les conditions de la construction d’un regroupement écologiste indépendant en vue des élections municipales 2020. Ce travail est aujourd’hui en cours.

Nous, membres de Génération Écologie Gard, renouvelons auprès de toutes les forces écologistes départementales, des gardoises et des gardois investis.es dans l’écologie, cet appel au rassemblement autour de nos visions complémentaires de l’écologie appliquées à nos territoires pour l’avenir de nos concitoyennes et de nos concitoyens.

De fait, dans le Gard, les problèmes liés aux changement climatique – 45,9° ! , sont plus qu’ailleurs sévères : effondrement, pollutions, surexploitation du vivant, pesticides, insuffisance des efforts faits pour la transition énergétique, manque de transports en communs accessibles réellement pensés pour plus d’équité, de sobriété et d’accessibilité, bascule vers une économie locale, propre, pérenne, solidaire et sociale en rupture nécessaire avec le productivisme…

Ces enjeux aggravent les difficultés de nos villes et nos villages qui essayent déjà de s’adapter aux conséquences du désengagement de l’État tout en continuant leurs efforts pour lutter contre la grande précarité, les retards de développement, la fermeture des services publics dans les territoires abandonnés par la République et la disparition des liens entre les habitants qui constituaient les solidarités et l’âme de chacun de nos quartiers, de chacune de nos communes.

Rassemblés.es, nous sommes convaincus.es que nous pourrons gagner des communes, donner du sens à l’action politique, tisser de nouveaux liens et permettre la bascule vers une démocratie écologique locale puissante !

Merci !

Eric POUJADE,
Animateur de l’équipe de Génération Écologie 30