Objectifs Vélo : Quand  les archives de Vélocité prennent l’équipe de Philippe Saurel en flagrant délit d’enfumage

En septembre dernier, le Gouvernement adoptait un Plan Vélo au niveau national.

Avec un objectif : faire passer la part du vélo dans les déplacements de 3% à 9% d’ici 2024.
Croyant utile de s’inscrire prudemment dans les pas du Gouvernement, Mylène Chardès, Adjointe au Maire en charge des mobilités, déclare dans la Gazette de Montpellier que la Métropole s’est, à son tour, fixée pour objectif de passer la part du vélo de 3% à 9%.
Un joli plan com pour amadouer les cyclistes exigeants ?

Premier détail intéressant. Mme Chardès ne fixe pas d’échéance pour atteindre cet objectif. Un objectif peu engageant donc.
Jusque-là rien de bien grave. Le plan com du Cabinet de Philippe Saurel semble sommaire, mais presque crédible.

Et puis patatras ! Voilà que des cyclistes révèle le pot aux roses. (le lien sur twitter) En 2013, Vélocité, l’association des cyclistes montpelliérains avaient auditionné les candidats aux municipales.

Pour l’équipe de Philippe Saurel, Stéphanie Jannin avait annoncé fixer pour objectif de faire progresser la part du vélo dans les déplacements à Montpellier de 3 % à 15% voire 20 % dans le mandat.

Comme chacun sait désormais, cette promesse de campagne est restée lettre morte.

Aucun budget, aucun moyen n’ont été affectés à la moindre politique cyclable pendant 5 ans.

Et Montpellier est restée en queue de peloton des Métropoles avec 3 % de part vélo en 2019. Contre 10% à Bordeaux ou 15% à Strasbourg.

Les Montpelliérains peuvent remercier Vélocité pour rappeler l’équipe de Philippe Saurel à ses engagements.
Engagements non tenus donc.

Europe Ecologie – les Verts