1,58 euro le litre, pour du sans-plomb 95 et 1,48 euro le litre pour du diesel, les prix des carburants sont repartis à la hausse la semaine dernière.

Gazole le plus vendu

Carburant le plus vendu avec 80% des volumes, le gazole s’affichait à 1,4818 euros le litre, en hausse de 1,47 centime, selon les données hebdomadaires publiées par le ministère de la Transition écologique et solidaire. Mais c’est le litre de SP95 essence sans plomb qui flambe littéralement avec cette semaine un prix de 1,5802 euros, soit un plus de 1,69 centime. Le sans-plomb à l’éthanol le SP95-E10 atteint lui les 1,5554 euros soit +1,39 centime. Idem pour le SP98 à 1,6402 euros le litre, soit +1,33 centime. Le SP95 dépasse à peine de +2 centimes : le niveau d’octobre 2018, période juste avant les premières manifestations des Gilets Jaunes.

Les paramètres de variation des prix

Les prix des carburants à la pompe varient en fonction de paramètres comme le taux de change euro-dollar, le niveau des stocks de produits pétroliers et donc le cours du baril de pétrole. Les taxes qui représentent plus de 60 % du prix final du carburant jouent aussi un rôle potentiel important sur la variation des prix. Elles sont une part non négligeable des recettes fiscales de l’État.

Flambée des prix pour les cours du brut depuis le début de l’année, en cause : la limitation volontaire de la production par l’ Opep (Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole) ainsi que des difficultés économiques et politiques rencontrées dans plusieurs pays producteurs comme la Libye, le Venezuela ou encore l’Iran.