Avec les 13 projets supplémentaires qui viennent d’être validés, l’Occitanie devrait compter plus de 180 maisons de santé ouvertes d’ici 2020-2021

Dans le cadre du Plan national d’accès aux soins, l’Agence Régionale de Santé (ARS) s’engage dans développement de dispositifs facilitant l’accès aux soins en Occitanie avec pour objectif de faire de l’exercice isolé des professionnels de santé, une exception à l’horizon 2022.

Pour l’ARS, l’avenir est à l’exercice coordonné en équipes de soins

Dans les faits, une maison de santé pluriprofessionnelle est une équipe de professionnels de santé de proximité qui partagent un projet de santé commun et exercent leurs activités de façon coordonnée et pluriprofessionnelle, pour les patients d’un territoire.

Ces équipes associent les compétences :

  • de professions médicales : médecins (généralistes et spécialistes), chirurgiens-dentistes, sages-femmes
  • d’auxiliaires médicaux : infirmier, masseur-kinésithérapeute, pédicure-podologue, ergothérapeute, psychomotricien, orthophoniste, orthoptiste, manipulateur d’électroradiologie, audioprothésiste, opticien lunetier, prothésiste et orthésiste pour l’appareillage de personnes handicapées, diététicien…
  • de pharmaciens
  • de biologistes

Ces conditions d’exercice favorisent aussi l’ancrage des professionnels de santé dans un territoire et permettent de maintenir une offre de soins de proximité.

L’ARS soutient aussi financièrement par divers biais,  le fonctionnement au démarrage de ces structures installées en zones prioritaires et dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville, jusqu’à 50 000 € par projet, notamment par le financement d’équipements collectifs médicaux, informatiques, du volet juridique, de la coordination…  En 2018, l’ARS a ainsi engagé un financement global de plus de 710 000 € pour soutenir le déploiement des maisons de santé en Occitanie. L’agence intervient aussi indirectement par le financement de la Fédération Occitanie Roussillon des Maisons de Santé (FORMS) et de la formation des coordonnateurs.

Les maisons de santé pluriprofessionnelles en Occitanie en avril 2019

Qu’en est-il dans l’Hérault et le Gard ?

Dans le Gard, trois nouveaux projets de maisons de santé ont été validés, avec deux projets à Nîmes dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville de Pissevin- Valdegour et Chemin-Bas D’Avignon-Clos D’Orville et une maison de santé multisites regroupant 20 professionnels de santé sur les communes de Codognan, Mus et Vergèze.

Dans l’Hérault, un seul projet a été validé, avec un projet de maison de santé multisites sur les communes de Saint-Georges-d’Orques, Prades-le-Lez et Vendargues. Elle devrait s’étendre dans un second temps aux communes de Clapiers, Juvignac et Saint-Martin-de-Londres.