L’objectif de bâillonner toutes les contestations sociales est à son paroxysme, le gouvernement donne le feu vert pour que les militaires de l’opération sentinelle soient déployés.

Les militaires de la force Sentinelle « sont soumis au même cadre légal que les forces de sécurité intérieure », précise le général Bruno Le Ray. Face aux différentes menaces, les soldats « ont différents moyens d’action pour faire face ». Les militaires pourront même « aller jusqu’à l’ouverture du feu (…) si leur vie est menacée ou celle des personnes qu’ils défendent ».

Ceux qui souffrent de l’injustice sociale et fiscale doivent faire face à l’armée pour défendre leurs acquis et leur devenir !

Après avoir connu l’ère des « éborgnés » et des « mutilés » Macron nous promet des morts. Plus que jamais le peuple doit être solidaire dans cette nouvelle agression de Macron. Comme en 1948, la France sera marquée en 2019 par un important dispositif répressif.

Les Français doivent être plus que jamais unis dans cette escalade gouvernementale de la violence.

Rien, ni personne ne pourra nous faire taire !

Francois LIBERTI
Président de l’association des élus
communistes et républicains 34.