Pour l’acte 13 montpelliérain, la mobilisation est prévue à 14h, Place de la Comédie. Les Motards en colères ont aussi annoncé un rassemblement.

VOIR AUSSI : Acte 12, une marche dédiée aux blessés

Les gilets jaunes prévoient de manifester « pour défendre nos droits, la liberté ainsi que l’égalité sociale », et appellent « Le Languedoc », pour un « blocage économique ». Les gilets jaunes, soupçonneux, n’ont pas encore précisé le lieu de blocage, bien qu’il devrait être moins éloigné que la semaine dernière, où une partie des gilets jaunes étaient allés à Odysseum.

Annonce - Pub - Advertisement

Les gilets jaunes cherchent ainsi à renouer avec le blocage économique des premiers actes du mouvement, comme à déjà pu le démontrer les blocages de l’accès au dépôt pétrolier de Frontignan en cours de semaine.

La Fédération Française des Motards en Colère (FFMC) 34 organise aussi une manifestation, avec un rassemblement au Zenith de Montpellier à partir de 13 heures, pour un départ à 14 heures.

Les motards manifesteront notamment contre la nouvelle loi anti-casseurs, qui vise notamment à créer un délit de dissimulation de visage et « qui en plus de nous les casser va aussi restreindre notre liberté de manifester ».

VOIR AUSSI : « Acte IX » à Montpellier : « Marche des femmes » réussie pour les gilets jaunes et débordements

Le circuit prévu par la FFMC 34

Dimanche, une Marche la dignité

Pour fêter avec un peu d’avance l’anniversaire de la loi pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées du 11 février 2005, l’association « Hactions » organise une marche, « une révolte citoyenne pour réclamer l’égalité pour tou.te.s. Plus de solidarité, de fraternité et moins de misère. »

Les manifestants rappellent que de « nombreuses personnes handicapées ont rejoint et sont actives dans le mouvement des gilets jaunes, car nous avons comme tous les citoyens mobilisés, des revendications communes. »

Le rassemblement prendra place à 11h, dimanche sur la Place de la Comédie et sont appelés à les rejoindre « gilets jaunes, syndicalistes, associations, simples citoyens » et « comme pour les manifestations pour les droits des femmes, vous vous mettrez derrière nous. »

Annonce - Pub - Advertisement