Après avoir organisé une soirée de soutien à La Carmagnole de Montpellier, les postiers entameront, lundi, leur troisième semaine de mobilisation.

LIRE AUSSI : Montpellier, préavis de grève illimitée à partir du 21 janvier à La Poste : « Ils font plus confiance aux programmes informatiques qu’au retour de terrain »

Les Agents du courrier se battent contre la « suppression massive de positions de travail ». Ils s’opposent à la suppression de 20% des tournées existantes du bureau de poste de Rondelet, –  soit près de 35 emplois pour les syndicalistes -, et le rallongement des tournées existantes.

À ce jour, la direction de La Poste, n’a pas convoqué une nouvelle séance de négociations, après de premières négociations restées lettre morte, lors du quatrième jour de mobilisation du site de Rondelet. Pour les syndicats SUD PTT 34 et CGT FAPT 34, la direction « joue la carte du pourrissement et nous amène[nt] de fait à entamer lundi notre 3e semaine de grève. »

Les postiers ont déjà reçu le soutien du candidat aux élections européennes, sous les couleurs de La France insoumise, Rhany Slimane, et de la députée de l’Hérault, Muriel Ressiguier.

Les factrices et facteurs de Montpellier proposent toujours aux Montpelliérains de les soutenir via une cagnotte « Leetchi », « pour donner à tout un chacun la possibilité d’être solidaire du mouvement ». Ils ont aussi lancé une pétition de soutien en ligne.