Malgré des dissensions palpables au sein du mouvement, les Gilets Jaunes restent tenaces, et unis dans leur mobilisation hebdomadaire.  14h00 Place de la Comédie, arrivées régulières. Les participants se retrouvent pour affirmer leur présence, et déambuler dans la ville.

 

Les forces de l’ordre ont anticipé un important dispositif sur les zones de la Préfecture, et de la gare Saint Roch, théâtres d’épisodes d’affrontements les semaines précédentes.

 

 

De nombreux bénévoles équipés en street médic sont en place. Le centre ville devant la fontaine des trois Grâces commence à se remplir pour cet acte XI montpelliérain.

 

« Macron démission ». Départ vers l’esplanade, le Corum et un parcours qui passera par la Mairie, avant de retrouver le centre ville et la préfecture : Place des Martyrs de la Résistance.

Tentatives, convaincre les forces de l’ordre, avant que l’ambiance ne devienne plus tendue et vire à l’affrontement.

Tous arrivent par la rue de la Loge vers la préfecture. Les canons à eau sont déployés ainsi que les gaz lacrymogènes. Dispersion, mais une tension existe entre quelques Gilets Jaunes et les forces de l’ordre.

En marge, des individus enlèvent les pavés Place Jean Jaurès. Résultats les Gilets Jaunes sont refoulés vers la place de la Comédie. Les grenades lacrymogènes pleuvent et les CRS interviennent.