Mise à jour le 23 novembre 2018 à 18h30

Après une « Première Assemblée Citoyenne » en septembre dernier, à l’occasion du passage du Tour Alternatiba, le mouvement citoyen « #NousSommes » organise son agora de lancement, dimanche 25 novembre, avec pour ambition de peser sur le débat démocratique.

LIRE AUSSI : Première Assemblée Citoyenne de Montpellier pour « peser sur le débat démocratique »

En pratique, ce nouveau mouvement citoyen, cherche à travers une « large mobilisation citoyenne », à construire et défendre « des propositions concrètes, pour et avec les habitant.e.s de Montpellier et sa métropole en vue des prochaines élections locales afin de garantir pour tous.tes aujourd’hui et demain l’accès à des droits fondamentaux en danger : se loger, se nourrir, se déplacer, se chauffer, se soigner, subvenir à ses besoins. »

Les initiateurs du mouvement, qui pensent « que nos politiques ne sont pas à la hauteur des crises écologiques et sociales que nous traversons », dressent un constat froid de la situation montpelliéraine : « Les crises sociales et climatiques sont les deux visages d’un même système : Face aux mesurettes et aux petits pas de nos élus qui hypothèquent notre avenir et accroissent les injustices et les inégalités nous devons nous organiser et agir ! »

Avec ce nouveau mouvement politique, Montpellier, tient-elle là, le même type de force citoyenne, que celle qui rafla Barcelone en 2015 ?

Les organisateurs semblent accepter la comparaison… Cette première agora, qui devrait en appeler d’autres, aura ainsi lieu en présence de David Balbas Alonso, membre de la majorité municipale de Barcelone et du mouvement Barcelona en Comù…

La première agora de ce nouveau mouvement montpelliérain aura lieu dimanche 25 novembre 2018, de 15h à 18h, au parc Sophie Desmarets (1069-1179 Avenue de Heidelberg à Montpellier) ou la Maison Pour Tous Léo Lagrange en cas de pluie. Elle devrait être, selon ses organisateurs, un moment d’échanges autour du mouvement et de ses ambitions, avant un prochain passage à l’action.