Il aura fallu attendre jusqu’au jeudi 26 avril, mais les eurodéputés ont enfin voté une nouvelle législation qui autorise les agriculteurs bios à vendre leurs propres semences.

Jusqu’ici, seules les espèces cahier officiel, qui appartenaient en grande partie au géant du secteur Monsanto, pouvaient être commercialisées.

Cette nouvelle mesure devrait entrer en application à partir de janvier 2021.

Cette nouvelle mesure s’inscrit dans la nouvelle législation adoptée ce jeudi à Strasbourg visant à « soutenir la production biologique ». Une des mesures autorise ainsi la « reproduction végétale de matériel hétérogène biologique »,

Pour lire la suite, vous devez être abonné.

Inscrivez-vous dès maintenant !