Le 24 septembre 2017, 170 sénateurs seront élus : 136 sièges sont à pourvoir à la représentation proportionnelle (dans les circonscriptions élisant 3 sénateurs ou plus) et 34 au scrutin majoritaire à deux tours (dans les circonscriptions élisant 1 ou 2 sénateurs), par un corps électoral de 76.359 grands électeurs.

Sur 44 circonscriptions :

  • 38 départements métropolitains (départements dont le numéro est compris entre 37 (Indre-et-Loire) et 66 (Pyrénées-Orientales) et départements d’Île-de-France)
  • 4 départements d’outre-mer : la Guadeloupe, la Martinique, La Réunion, Mayotte
  • Et 2 collectivités d’outre-mer : Saint-Pierre-et-Miquelon et La Nouvelle Calédonie.

Il y a aussi 6 des 12 sièges de sénateurs représentant les Français établis hors de France, qui sont concernés par le renouvellement.

Pour les élections du 24 septembre, 16 des 18 sièges du groupe « communiste, républicain et citoyen » (CRC) seront renouvelés.

Ainsi, se représentent notamment, Messieurs Pierre Laurent (Sénateur de Paris et secrétaire national du PCF) et Dominique Watrin (Sénateur du Pas-de-Calais), et Mesdames Eliane Assassi (Sénatrice de Seine-Saint-Denis et Présidente du groupe CRC) et Laurence Cohen (Sénatrice du Val-de-Marne).

Or, depuis les municipales de 2014, le Parti communiste a perdu nombre de grands électeurs et le risque de passer en dessous des 10 sénateurs (minimum pour créer un groupe au Sénat) est bien réel.