© Illustration

Lors de la Commission permanente du vendredi 22 octobre, les élus présents ont adopté à l’unanimité une motion en faveur de la gestion forestière et de la filière bois.

Alors que la région compte sur son territoire plus de 600 collectivités et communes propriétaires de forêts et 2,6 millions d’hectares de massifs forestiers, 20% de la forêt est la propriété des collectivités et établissements publics.

« L’Etat réduit actuellement son engagement en faveur de la gestion forestière, en demandant aux communes et collectivités forestières d’augmenter, à compter de 2023, leur part de financement de plus de 27 millions d’euros sur trois ans. Par ailleurs, la renégociation du contrat entre l’Etat et l’Organisme National des Forêts devrait aboutir à la suppression de plus de 500 postes », s’inquiète la présidente de Région, Carole Delga.

Dans cette motion, les élus demandent le retrait immédiat de la contribution complémentaire des Communes et collectivités forestières (à hauteur de 7,5 M€ en 2023 puis de 10 M€ par an en 2024-2025) et la révision complète du Contrat d’Objectifs et de Performance Etat-ONF. Ceux-ci proposent notamment la mis en place d’une expérimentation pour une gouvernance régionale.

La filière forêt-bois représente 20 700 emplois et 5 800 entreprises.

Partager l'article :