La Ville lance un appel à volontaires pour la tenue des prochaines élections (© AM)

Le premier tour des élections régionales et départementales a vu 66% des électeurs de notre département s’abstenir.

Ce chiffre catastrophique qui touche principalement les couches populaires démontre à quel point les citoyens n’ont plus confiance ou ne comprennent plus les institutions. 

Dans ce contexte, il serait donc périlleux de tirer des éléments signifiants sur l’évolution nationale des rapports de force politiques. Les scores relativement importants des majorités régionales et départementales socialistes, la baisse du RN et la faiblesse de la majorité macroniste masquent des réalités profondes. 

Si la gauche, dans l’Hérault comme au niveau national, ne fait rien d’ici à 2022 et continue à se complaire dans des pratiques hégémoniques d’un autre âge, dans les exclusives anti- unitaires et dans des alliances locales contre nature comme on l’a constaté sur 3 cantons de l’Hérault, les réveils post-électoraux seront douloureux.

Pour le second tour, la Gauche Républicaine et Socialiste de l’Hérault appelle donc : Au rassemblement de la gauche et des écologistes pour porter partout la voix de la Justice sociale, de la République et de l’Écologie.
A voter massivement pour la  liste conduite par Carole Delga aux élections régionales pour consolider le travail déjà accompli
A assurer la victoire des candidats de gauche arrivés en tête au premier tour des élections départementales, la volonté d’union devant être supérieure aux intérêts partisans.

Henri Fiori, référent GRS 34
pour le comité de la Gauche Républicaine et Socialiste de l’Hérault.

Partager l'article :