© Illustration

En ce début de printemps, les indicateurs de la situation hydrologique dans l’Hérault sont plutôt défavorables.

En pratique, la période de recharge hivernale allant de septembre 2020 à mars 2021 a été marquée par des épisodes pluvieux en trompe-l’œil. Le déficit de pluie constaté, particulièrement marqué sur les plaines et le littoral, est bien réel.  t

À Montpellier, la pluviométrie constatée à la station de Montpellier aéroport atteint seulement 37% des précipitations normalement constatées sur cette période.

Les eaux souterraines présentent des niveaux normaux à bas pour cette période et 70% des niveaux des nappes suivies sont en baisse.

Les débits des cours d’eau sont caractéristiques des années sèches pour la période et ceux des fleuves côtiers attestent de l’absence de pluies significatives sur la plaine littorale cet hiver.

Compte tenu de ces indicateurs, de l’état de sécheresse relativement avancé des sols et des faibles signaux de pluie pour la quinzaine à venir, le département de l’Hérault a été placé en intégralité en vigilance. Un prochain point de situation sera fait mi-mai.

Partager l'article :

À LA UNE
Le Mouvement 2018-2021

[VIDEO] « Né pour être sincère, mort pour rester sincère… »

Le Mouvement, 2018 – 2021 « Né pour être sincère, mort pour rester sincère… »

Frontignan : découvrez les premiers évènements de la 25e édition du Festival International du Roman Noir

Les premiers évènements de la 25e édition du Festival International du Roman Noir / FIRN débuteront en janvier prochain. En 2022, le Festival International du Roman Noir / FIRN  fêtera...

VIDÉO, INTERVIEW, ÉMISSION
LES PLUS LUS