© Libre Pensée

La Libre Pensée 34 regrette l’absence totale de réponse de la part de la mairie concernant les objections des associations à la « charte de laïcité ».

Nous regrettons également le refus de nous rencontrer, de dialogue et de discussion. Nous déplorons l’absence de débat au sein du conseil municipal, qui n’a pu ni en discuter ni voter.

Le maire s’est enfermé dans une communication de répétition insistante de phrases creuses sur « l’égalité homme-femme » et la « liberté de conscience ».

Nous avons donc été obligés de porter cette affaire devant les tribunaux. Ce choix n’est pas le nôtre, car nous préférons la discussion que le règlement par le juge. Le maire de Montpellier ne nous a pas laissé le choix. Le recours a donc été déposé ce mardi 26 janvier 2021.

La Libre Pensée 34

Partager l'article :