Frédéric Lacas (© Béziers Méditerranée)
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

C’est l’épilogue d’une histoire commencée en 2016, suite au choix de l’Agglomération de Béziers, alors présidée par Frédéric Lacas de confier la distribution de l’eau à Suez (ex-Lyonnaise des eaux).

À la suite de cette décision, le maire de Béziers, qui en était alors à son premier mandat, avait décidé de lancer une campagne de communication sur le « Journal de Béziers », pour accuse Frédéric Lacas de favoritisme. Suite à ces communications municipales, le maire de Sérignan avait décidé d’attaquer Robert Ménard pour diffamation.

L’arrêt de la Cour d’appel a été prononcé publiquement le jeudi 17 décembre 2020, dans celui-ci le jugement du tribunal de Grande Instance de Paris du 3 décembre 2019 est confirmé : Robert Ménard est coupable du délit de diffamation publique envers un citoyen investi d’un mandat public, Frédéric Lacas.

Le premier jugement condamnait Robert Ménard à une peine de 2000 euros, à 3000 euros de dommages et intérêts et à 3000 euros de frais de procédure. Celui de la Cour d’Appel de Paris vient ajouter 2000 euros de plus pour ce procès en appel.

Pour Frédéric Lacas : « Celui qui fut défenseur du journalisme et l’un des fondateurs de Reporters sans frontières est à présent coupable de diffamation, de mensonge. » Il continue, « cela pourrait prêter à sourire, mais cette façon de communiquer outrancière, à grands coups d’éclats, de tromperies est malheureusement une arme de manipulation qu’il utilise bien souvent. Francis Bacon l’avait particulièrement bien formulé : « Calomniez, calomniez, il en restera toujours quelque chose ». L’ancien Président de Béziers Méditerranée ne peut s’empêcher d’y voir un parallèle, « récemment, c’est une polémique stérile sur la nouvelle piscine communautaire Alfred Nakache de Sauvian qui a été lancée par le nouveau Président dans le journal de l’Agglo de Béziers. Au-delà de la justice qui a été rendue sur cette affaire, il semble donc important de faire la lumière – encore une fois – sur les méthodes de communication utilisées par l’édile de Béziers sur ses supports, affiches, réseaux sociaux, journal municipal et maintenant Journal de l’Agglo.
Faudra-t-il systématiquement attaquer ? Qui va payer la facture ? »

Partager l'article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram
À LA UNE
Pierre Soujol, émission Le Rendez-Vous ©JPV

Le Rendez-Vous avec Pierre Soujol : « Il faut construire ensemble un projet de territoire »

[VIDÉO] Un entretien sans filtre avec Pierre Soujol, Maire de Lunel et Président de la Communauté de communes du Pays de Lunel (CCPL). Une analyse de sa campagne victorieuse des...

Montpellier : Top départ pour le Bonheur à Vélo !

Cette semaine, la Fédération des Usagers de la Bicyclette (FUB) et la vélo-école associative le Bonheur à Vélo organisent une première session de formation au brevet d’Initiateur Mobilité à Vélo...

ANNONCES - PUB
VIDEO, INTERVIEW, EMISSIONS​
LES PLUS LUS

Soutenez Le Mouvement

Montpellier manif 3juin2020

Faire sens, bousculer les repères, et ouvrir des perspectives : tel est le contrat que Le Mouvement, média, libre et indépendant, passe avec chacun de ses lecteurs.