Montpellier-web-commercants
De gauche à droite, Pierre Bouldoire, Patrick Vignal, Carole Delga, Kléber Mesquida, Fanny Dombre-Coste, Eric Flores (© AM)
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

[VIDÉO] Initiée par le député La République En Marche, Patrick Vignal, et organisée par le Président du Département de l’Hérault Kleber Mesquida, la conférence avait un objectif : mettre un coup de pression au Gouvernement et lui rappeler qu’il existe une « union sacrée des collectivités territoriales ».

Presque tout le monde était représenté, ce jeudi 7 janvier au matin. Entourant, le président du Département, on pouvait retrouver les principaux représentants des collectivités locales, la Présidente de la Région Occitanie, Carole Delga, Fanny Dombre-Coste, représentant  Michaël Delafosse, Président de Montpellier Méditerranée Métropole et Maire de Montpellier, le Général Éric Flores du SDIS 34 (service départemental d’incendie et de secours) et le député de l’Hérault, Patrick Vignal.

« Nous pouvons augmenter la capacité de vaccination. » Général Eric Flores du SDIS 34

C’est Kléber Mesquida, dans le Salon Jean Bène de l’Hôtel du Département, qui a ouvert le bal, fort du bon bilan des opérations coordonnées des collectivités locales et du SDIS, lors du premier confinement. « Nous, collectivités locales, nous sommes impliquées depuis le début de la crise », explique l’ancien député de l’Hérault, avant de détailler le dispositif qui pourrait être mis à la disposition de la lutte contre la pandémie, et pour lutter contre la « technocratie inutile ».

En pratique, en accord avec le Général Flores, l’élu propose, pour accélérer la vaccination, de mettre à la disposition des services compétents, le réseau des médecins et infirmiers sapeurs-pompiers, tout comme les haltes sport des collèges (48) et les casernes (72), mais aussi la chambre froide du laboratoire vétérinaire du Département.

Même son de cloche, du côté, du Député de la 9e circonscription de l’Hérault, Patrick Vignal (LaREM), qui demande directement à Olivier Véran, ministre des Solidarités et de la Santé, « chiche donne nous des vaccins »« avec la ville, la Métropole, le Département et le SDIS, nous avons les moyens de venir en appoint et en complément. Nous avons les forces vives, alors comment se passer de cette puissance-là ? »

Une position confirmée par Fanny Dombre-Coste, 1re adjointe au maire de Montpellier, pour qui il y a « une volonté collective de travailler en commun », évoquant « union sacrée des collectivités territoriales pour répondre ensemble à la crise », pour « accélérer la vaccination, seul remède à la pandémie de Covid-19 ».

À ce jour, seuls 33 centres de vaccination ont été organisés en Occitanie à l’attention des professionnels de santé, sapeurs-pompiers et aides à domicile âgés de plus de 50 ans et/ou présentant une ou plusieurs comorbidités. Une vingtaine d’autres centres de vaccination de ce type devraient être prochainement déployés, selon l’Agence Régionale de Santé (ARS).

« Les Régions sont en capacité de commander des vaccins » – Carole Delga, Présidente de la Région Occitanie

Pour la Présidente de la Région, une chose est claire : il n’est plus temps d’attendre, alors que le nombre de vaccinés en France est « en dessous du nombre de vaccinés du Costa Rica » (vaccins Pfizer-BioNTech), il faut utiliser « l’opérationnalité des collectivités territoriales », et « l’ensemble des professionnels de santé ».

Mais pour généraliser la vaccination, Carole Delga propose que les Régions achètent les vaccins, comme cela a pu être le cas pour les masques, « le virus tue, le vaccin sauve des vies », « il faut une vaccination massive ».

« Le feu vert de l’État, nous le prenons », « le Droit est au service du service public » – Carole Delga, Présidente de la Région Occitanie

Alors que l’agence européenne du médicament a dit oui au vaccin de l’américano-allemand Moderna, les Régions veulent accélérer le pas et vont envoyer un courrier pour savoir dans quel délai et en quelle quantité, celui-ci pourrait être livré sur le territoire. Le but est simple mettre un coup de pression au Gouvernement.

« Les Région sont en capacité de commander des vaccins », « nous sommes dans une situation exceptionnelle, nous devons être à la hauteur de cet enjeu », explique l’ancienne Secrétaire d’État, « le système ne fonctionne pas, soyons réactif, on ne peut pas laisser faire. »

Le brevet de Moderna assure une efficacité contre le Covid à 94,5 % et demande une logistique moins importante pour son administration et sa conservation.

Partager l'article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram
À LA UNE
Montpellier Collège Rimbaud 9 décembre 2020 (©CDS)

Montpellier. Laïcité, Audrey Marc : « notre inquiétude, c’est l’importation de conflits extérieurs à l’école, dans l’école »

Hérault. Des enseignants signent une tribune pour dénoncer l’organisation de débats politiques dans les établissements scolaires. Devant un possible nouveau débat, et un nouveau déplacement prochainement du personnel politique en...

Covid-19 : 96 615 personnes vaccinées en Occitanie

Au  22 janvier 2021, il y avait au total, en Occitanie, 1621 hospitalisations en cours (+109) dont 171 en réanimation (+14) et 2430 décès à l’hôpital (+47 en 3j). Depuis...

ANNONCES - PUB
VIDEO, INTERVIEW, EMISSIONS​
LES PLUS LUS

Soutenez Le Mouvement

Montpellier manif 3juin2020

Faire sens, bousculer les repères, et ouvrir des perspectives : tel est le contrat que Le Mouvement, média, libre et indépendant, passe avec chacun de ses lecteurs.