Montpellier-web-commercants
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

La Ville de Montpellier et le CCAS (Centre Communal d’Action Sociale), se mobilisent à l’occasion de la Journée Internationale du 25 novembre 2020 contre les violences faites aux femmes.

VOIR AUSSI : Le Rendez-Vous avec André Deljarry : « Je ne veux jamais opposer crise sanitaire et crise économique »

146 femmes sont décédées en France en 2019 à cause de violences conjugales. Il est établi qu’une femme sur 10 subirait des violences au sein de leur couple, ou même au cours de leur vie. Afin de sensibiliser la population à lutter contre ces faits, une série d’actions est organisée au cours de cette journée.

213 000 femmes majeures affirment avoir été victimes de violences physiques et/ou sexuelles par leur conjoint ou ex-conjoint sur une année. 88% des victimes de ces violences enregistrées par les services de police sont des femmes. 4 000 femmes majeures déclarent avoir été victimes de viols ou de tentative de viols. 9 victimes sur 10 connaissent l’agresseur.

#1. Prévention auprès du Grand Public

Montpellier lance une grande campagne d’affichage pour tenter de toucher tous les habitants de la ville. Ces affiches mettent en exergue le numéro de téléphone national 3919, à composer de toute urgence en cas de violences conjugales.

Les affiches rappellent la loi et les sanctions auxquelles s’exposent les auteurs de ces violences. L’outrage sexiste est un délit puni d’une peine de 750 euros d’amende. Le viol est également puni avec 15 ans ou plus de prison. Le harceleur psychologique encours une peine de deux ans de prison et 30 000 euros d’amende.

#2. Sensibilisation des jeunes

Montpellier souhaite sensibiliser les collégiens avec l’aide du CCAS, du centre d’hébergement et de réinsertion sociale Elisabeth Bouissonnade, du Centre d’Information du Droit des Femmes et des Familles, avec l’association Via Voltaire et l’Education nationale. Dans le respect des règles sanitaires, les élèves du collège Rimbaud seront informés au sujet de ces problématiques sociétales. Les jeunes assisteront à une performance combinant le street art et de la danse abordant la thématique du consentement et des violences. Ils pourront ensuite discuter avec l’intervenante Jeanne Prin du Centre d’information du droit des femmes et des familles.

#3. Un centre d’hébergement pour les femmes victimes

Ce centre est ouvert depuis 1979. Du nom d’Elisabeth Bouissonnade, cet espace héberge les femmes victimes de violences et les aide également à se réinsérer. Il propose également la gestion d’une plateforme téléphonique locale.

#4. SOS ! Femmes et enfants en détresse : contactez le 3919  

Appel anonyme et gratuit, 7 jours sur 7, du lundi au vendredi de 9h à 22h, les samedis, dimanches et jours fériés de 9h à 18h.

Numéro local CCAS / CHRS Bouissonnade : 04 67 58 07 03 du lundi au vendredi de 9h à 17 sauf le mardi matin.

En cas d’urgence, de danger grave et immédiat pour la victime :

  • Appelez le 17 – Police Nationale
  • Appelez le 114 – Numéro d’urgence pour les personnes sourdes ou malentendantes ou sur la plateforme www.arrêtonslesviolences.gouv.fr
  • Appelez le 15 – Samu, en cas de besoin

Partager l'article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram
À LA UNE

Pierre Ricordeau, D.G ARS Occitanie : « L’incidence du virus est extrêmement inquiétante »

Pierre Ricordeau, Directeur Général de l’Agence Régionale de Santé Occitanie a fait ce jour un point presse en visioconférence sur l’évolution de la situation sanitaire en Occitanie. « Une circulation du...

Montpellier : Le Bar des sciences revient pour une saison 2021, « Qu’est-ce que la Covid-19 aura changé pour vous ? »

Le Bar des sciences revient avec une saison 2021 en Live sur la chaîne YouTube de l’UM. Le Bar des sciences, produit par l’Université de Montpellier, en partenariat avec l’INRAE,...

ANNONCES - PUB
VIDEO, INTERVIEW, EMISSIONS​
LES PLUS LUS