La France vient à son tour de détecter des visons d’Amérique contaminés par la Covid-19.

Blessure purulente derrière la tête d'un vison agressé par un congénère dans une cage d'élevage (CR Otwarte Klatki)

L’infection à la Covid-19 se diffuse dans de nombreux élevages de visons de certains États membres de l’Union européenne, principalement au Danemark, mais aussi aux Pays-Bas et plus récemment en Suède et en Grèce – des cas isolés ont été détectés en Italie et en Espagne. Des cas sont également rapportés aux États-Unis d’Amérique.

VOIR AUSSI : Covid-19 : Depuis trois jours, 79 nouveaux décès en Occitanie

À la suite d’analyses réalisées depuis mi-novembre, dans le cadre d’un programme scientifique conduit par l’ANSES pour définir le statut sanitaire des 4 élevages de visons français vis-à-vis du virus SARS-COV-2, un élevage d’Eure-et-Loir s’est révélé positif au virus.

Abattage de la totalité des 1000 animaux de l’exploitation et élimination des produits issus de ceux-ci

En parallèle, un autre élevage est indemne. Des analyses sont encore en cours dans les deux derniers élevages et les résultats sont attendus dans le courant de la semaine.

Si des résultats s’avéraient positifs dans l’un de ces deux élevages, il est déjà annoncé que les mêmes mesures d’abattage seraient appliquées. Les résultats des analyses réalisées sur les éleveurs des 4 élevages se sont tous révélés négatifs. Une surveillance renforcée a été mise en place pour 4 personnes en lien avec l’élevage contaminé et de nouvelles analyses sont en cours.

Selon les ministres compétents, l’analyse de séquençage du virus sera connue d’ici la fin de la semaine et doit permettre d’exclure toute contamination par le variant SARS-COV-2. La surveillance et les mesures de biosécurité renforcées sont maintenues dans les trois autres élevages.