« Suite aux annonces du premier ministre imposant un nouveau confinement, la Libre Pensée de l’Hérault est contrainte de reporter la conférence prévue initialement ce samedi 31 octobre sur le thème de « Jaurès et la Laïcité » et qui était prévue à Béziers.

Cependant, au vu de l’actualité tant nationale avec l’utilisation qui est faite de la laïcité, que locale avec l’application avant l’heure de la loi sur le « séparatisme » au travers de la « charte de la laïcité » par le maire de Montpellier, une courte conférence de Christian Eyschen sera enregistrée et mise en ligne dans le week-end. » Libre Pensée – Fédération Unie de l’Hérault

Il est de ces points presse dont on sait à l’avance que, quel que soit le sujet évoqué, les journalistes y seront présents de façon pléthorique. Aux abords du site Arnaud de Villeneuve au Centre Hospitalier de Montpellier, un point presse dans un site sanitaire majeur, au lendemain d’un point presse du Président Macron sur la Covid, fait clairement partie de ceux-là.

Récemment annoncé par le gouvernement, le plan de Relance commence à trouver ses premières applications concrètes sur le terrain, dans l’Hérault. C’est justement ce côté concret qui a satisfait Michaël Delafosse, Maire de Montpellier et Président de Montpellier Métropole. « Je me souviens encore de l’appel du Préfet, Jacques Witkowski pour me dire que, clairement, l’État avait prévu 1.8 million d’euros pour participer au chantier concernant notre centre hospitalier », évoque en souriant, l’édile de Montpellier.

« Avec ce chantier, on s’organise et on anticipe pour éviter d’avoir des lieux inondés au sein du Centre Hospitalier », affirme l’hôte, Directeur Général du CHU de Montpellier, Thomas Le Ludec. Le dirigeant poursuit avec un pragmatisme quasi chirurgical « On lance avec ce chantier, une longue session de travaux au sein de l’hôpital de Montpellier. Cela va s’étaler jusqu’en 2023, sauf des retards indépendants de notre volonté et du timing prévu. Dans un premier temps, un vaste mur de protection sera construit le long de la nouvelle faculté de Médecine, récemment ouverte, et de la route de Ganges ». Décidément très prolixe, Thomas Le Ludec affirme : « un nouveau bâtiment sera aussi construit sur le site dans les prochains mois. »

Un nouveau mur de protection, un parking flambant neuf… Les annonces se succèdent pour moderniser le vaste Centre Hospitalier. Il y a peu, le site héraultais accueillait et mettait en service une IRM ultra précise. Mais alors, pourquoi ne pas construire un nouveau centre hospitalier toujours aussi performant, mais bien plus moderne que l’actuel ? C’est le Préfet de l’Hérault qui coupe court à cette possibilité en répondant à un jeune journaliste que « construire un nouveau site hospitalier, c’est à minima 1 milliard d’euros, donc ce n’est pas envisageable » . Davantage optimiste, le représentant de l’État dans l’Hérault ajoute que « c’est une très bonne nouvelle que ces travaux lancés ce matin pour permettre au site existant de fonctionner dans de bonnes conditions en préservant autant les équipes que les patients ».

Métropole, préfecture, CHU : la « Task Force »

Davantage malicieux, le patron du Centre Hospitalier de Montpellier a fait savoir que le site qu’il dirige va « s’impliquer prochainement, efficacement et très concrètement dans le vaste plan vélos lancé par la Métropole récemment avec son Président, Michaël Delafosse », sans en dire plus, ni sur le budget alloué à ce sujet ni sur le projet envisagé par les deux institutions. Décidément, Préfecture de l’Hérault, Montpellier Méditerranée Métropole et le CHU de Montpellier semblent clairement engagés dans un travail collaboratif, présenté comme une « véritable Task force » par le nouvel édile de Montpellier. Une « Task Force » qui oeuvrera « dans la décennie à venir au bien être des habitants de toute la Métropole et de tout l’Hérault », a conclu Jacques Witkowski, Préfet de l’Hérault.

Covid : « La situation est grave. Il faut appeler tout le monde à la plus grande responsabilité ! » Jacques Witkowski

Au lendemain de l’allocution télévisée du Président de la République, le sujet de la Covid est intervenu dans le point presse. C’est le représentant de l’État, Jacques Witkowski, Préfet de l’Hérault, qui s’est chargé d’apporter la réponse aux nombreux journalistes présents à quelques encablures de la nouvelle Faculté de Médecine de Montpellier. « Je ne suis là ni pour commenter ni pour analyser les décisions du Président de la République » a entamé le locataire de la Préfecture de l’Hérault, avant de poursuivre que « clairement, le pic du mois de mars dernier est déjà dépassé depuis quelques jours. »