© Illustration
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

Les maires de onze grandes villes (Marseille, Bordeaux, Lyon…et Grabels!) ainsi que de  nombreux élus (Yannick Jadot, Jean-Luc Mélenchon, Adrien Quatennens, François  Ruffin, Eric Piolle, Julien Bayou, Alexis Corbière…) ont signé une tribune demandant un  moratoire sur le déploiement de la 5G dont les fréquences seront mises aux enchères le  29 septembre.  

Le maire de Montpellier ne figure pas parmi les signataires et nous le déplorons.

Les enjeux sanitaires, écologiques et démocratiques posés par la 5G sont pourtant bien  réels :

  • Avons nous vraiment besoin d’une technologie gourmande en métaux rares qui va  accélérer l’exploitation de ressources naturelles non renouvelables et générer une hausse  des déchets non recyclables?
  • Que savons-nous de l’impact sanitaire de la multiplication d’objets hyperconnectés et de  la hausse du niveau d’exposition de la population aux ondes? Pourquoi ne pas attendre  les conclusions de l’ANSES avant de déployer la 5G dans nos villes et dans nos  campagnes?
  • Comment seront protégées nos données personnelles ?
  • Pourquoi dépenser des sommes importantes pour la 5G alors que nos espaces ruraux  subissent encore la fracture numérique?
  • Pourquoi le gouvernement Macron ne prend-t-il pas en compte les demandes de la  Convention citoyenne qui elle aussi demande un moratoire?
  • Le bonheur de nos vies réside-t-il dans l’accumulation sans fin d’objets connectés ?  Toutes ces questions demeurent pour l’instant sans réponses.

Michael Delafosse se voulait « un maire qui protège » pendant la campagne. Qu’il le  devienne, en prenant position et en signant la demande de moratoire !

Face au Président Macron qui exerce le mépris à haut débit, nous avons besoin de  davantage de démocratie.

Le citoyen doit pouvoir s’exprimer. C’est pourquoi, nous réclamons la tenue de débats  publics sur notre territoire autour des usages du numérique et de la 5G.

France Insoumise de Montpellier
Julien Colet
Nathalie Oziol

Partager l'article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram
À LA UNE
Jean-Marc Oluski, Président du Medef Montpellier, Matthieu Ourliac, Président du Medef Béziers, André Deljarry Président de la CCI Hérault et Grégory Blanvillain, Président de la CPME Hérault (©JPV)

CCI Hérault : André Deljarry candidat à sa succession pour « lancer ici et maintenant un cycle de développement économique pérenne »

Les Chambres de commerce et d’industrie (CCI) sont des établissements publics de l’État gérés par des chefs d’entreprise élus. En cette fin d’année 2021, et pour cinq ans, les dirigeants...

[VIDEO] Frontignan : Nouvelle saison culturelle, « la culture pour tous et par tous, accessible à tous »

[VIDEO] Mardi soir, la municipalité présentait au Musée municipal de la Ville, la nouvelle saison culturelle et de la programmation trimestrielle à venir. Entouré de Caroline Maunoir, chef du service...

VIDÉO, INTERVIEW, ÉMISSIONS​
LES PLUS LUS
SOUTENEZ LE MOUVEMENT

Soutenez Le Mouvement !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 66% !

Je participe
ANNONCES LÉGALES