L’association catholique hospitalière fondée en 1927 a décidé créer « Soli’Malte », un service d’urgence « de rue », qui intègre à la fois l’assistance sanitaire, sociale et alimentaire.

VOIR AUSSI : Frontignan : La Ville décroche le Trophée des Marchés

Dans plus de 13 grandes villes de France, dont Montpellier, l’Ordre de Malte France a décidé de réorienter ses ressources, face au confinement et sa prolongation qui créent une situation d’urgence extrême pour les personnes en grande précarité.

Pour Jean-Baptiste Favatier, Président de l’Ordre de Malte France, « avec un savoir-faire millénaire, l’Ordre de Malte a traversé plusieurs pandémies et périodes de quarantaine. Chaque fois, nous avons proposé des solutions concrètes et utiles, adaptées à la situation qui allient l’expérience à notre vocation : secourir, soigner et accompagner sur le terrain les personnes fragilisées par la maladie, le handicap, la pauvreté ou l’exclusion. Soli’Malte en est une nouvelle illustration. »

Un « tout en un »  conçu pour répondre à la forte augmentation de la précarité en France

Avec 8,8 millions de personnes en situation de précarité et 2,2 millions de personnes en très grande précarité, la situation est plus qu’urgente sur le territoire français.

En pratique, un camion, regroupant des bénévoles et secouristes, assure des maraudes avec 4 services d’urgence intégrés : une assistance sanitaire, un secours alimentaire, une écoute et un kit d’hygiène de base.

À bord du véhicule, l’Ordre de Malte France propose 4 services :

  • la distribution de repas ou de colis alimentaires ;
  • des soins avec les premiers gestes de bilan (prise de température, prise de tension, saturation en oxygène…) et l’orientation vers les services de santé en cas de besoin ;
  • un kit d’hygiène
  • un accompagnement bienveillant avec un soutien psychologique d’urgence et une orientation vers des solutions de prise en charge.

Il est possible de faire un don à l’Ordre de Malte France : ici.