Covid-19 : L’Atelier de Claret fabrique des masques-visières de protection

L’Atelier de Claret est un espace de partage ou « tiers-lieu » rural innovant, qui repose sur l’intelligence collective et la coopération.

VOIR AUSSI : Lunel : Le rendez-vous « Ensemble, soyons parents » continue, mais par téléphone

Face à la crise sanitaire du Covid-19, l’Atelier de Claret a décidé de mettre en œuvre tous ses moyens techniques et humains pour contribuer à lutter contre la pandémie, en fabriquant (jour et nuit depuis le mois de mars) des masques-visières de protection.

Cette contribution, gratuite, est destinée à mieux protéger et aider les professionnels de santé, les établissements médicaux (pharmacies, cliniques, etc…) les établissements d’accueil de personnes âgées (l’EHPAD de Claret) sans oublier les collaborateurs de La Poste et les commerçants du village qui poursuivent leurs activités.

Pour le moment, l’atelier intervient sur tout le territoire du Grand Pic Saint Loup et commence à toucher le nord de la Métropole de Montpellier. L’Atelier de Claret invite, tout un chacun, à faire remonter ses besoins. Celui-ci peut être contacté directement par courriel à latelierdeclaret@gmail.com.

L’Atelier de Claret, « tiers-lieu » en Grand Pic Saint-Loup

L’Atelier de Claret est un espace de partage rural innovant, fondé sur l’intelligence collective et la coopération, où sont mutualisés matériaux et outils numériques, pour être mis à la disposition de tous publics et en particulier les jeunes, les séniors, les personnes en difficulté par rapport à l’Internet, pour leur permettre de les découvrir et de mieux se les approprier.

L’objectif de l’atelier est également de faciliter les transformations et adaptations nécessaires en milieu rural pour la création, le maintien, ou le développement d’activités professionnelles en favorisant l’employabilité des personnes et la création d’emplois, notamment via un espace de coworking et des formations (y compris à distance).

Depuis début 2020, l’atelier est entré dans la deuxième phase de son développement avec la mise en place d’un laboratoire de fabrication numérique ou FabLab et sa version KidLab : les « ptits loups du Pic St Loup ».