Une séance citoyenne, ouverte au public, autour des réflexions bioéthiques aura lieu ce vendredi 7 février, de 14h à 17h sur le site des Carmes.

Les nouvelles techniques de modifications du génome ont révolutionné la génétique de ces 10 dernières années, pour cause la manipulation des gènes a non seulement été facilitée, mais les applications sur l’homme, sont traduites par de nombreux essais cliniques en cours. Auprès du profane et du néophyte cela suscite une crainte accompagnée de questions légitimes.

  • Quelles sont les applications potentielles ?
  • Peut-on dériver sur une sélection eugénique ?
  • Quelles sont les réglementations en vigueur ?
  • Sommes-nous protégés de manière équivalente à l’échelle internationale ?
  • Quelles sont les limites technologiques ?
  • Peut-il y avoir une altération de la biodiversité ?
  • L’évolution de l’humanité est-elle engagée….

De nombreuses autres points seront soulevées pendant cette séance citoyenne, scientifique, experte et bioéthique.

Cette séance sera animé par le professeur généticien et député du Gard Philippe Berta, et se suivra d’un buffet. Participeront et interviendront : François Hirsch (INSERM secrétaire général de ARRIGE), Marion Abecassis (Juriste) et Florence Dumas (université de Nîmes). L’inscription à la séance est recommandée est faisable sur le site des entretiens Nîmes-Alès.

Informations pratiques : Séance citoyenne bioéthique, vendredi 7 février 2020 de 14h à 17h, site de l’université de Nîmes – Site des CARMES, 7 Place Gabriel Péri
Entrée libre sur inscription sur le site : https://entretiens.nimes-ales.fr/inscriptions/