Montpellier-web-commercants
Hôtel de région d'Occitanie - Toulouse
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

Lors de l’Assemblée Plénière tenue ce jour à Montpellier, les élus du Rassemblement National ont déposé un amendement pour baisser de 50% la part régionale de la taxe sur les carburants (TICPE) en 2020. Notre proposition, censée permettre aux automobilistes de réaliser des économies, a été rejetée par l’ensemble des groupes politiques, des Socialistes aux Républicains. 

Le refus des élus de Gauche et de Droite démontre que seul le Rassemblement National se préoccupe réellement du pouvoir d’achat de nos compatriotes. En effet, nombreux sont les habitants d’Occitanie n’ayant pas d’autres moyens de transport que la voiture, qui vivent sous le seuil de pauvreté et qui résident sur des territoires où les accès aux services sont compliqués, notamment dans les départements très ruraux et de montagne, ainsi que dans l’arrière-pays méditerranéen. Nombreux sont nos compatriotes qui possèdent des voitures peu économes en carburant et qui sont contraints de compter le moindre euro lorsqu’ils remplissent leur réservoir de carburant pour se rendre à leur travail ou conduire leurs enfants à l’école.

Les Socialistes préfèrent dilapider l’argent du contribuable dans des dépenses inutiles comme les voyages à l’étranger, les réceptions, les fêtes ou encore l’augmentation de 10% du parc automobile du Conseil régional, au lieu de faire des économies pour redonner du pouvoir d’achat aux habitants de la région. Pour mettre fin au matraquage fiscal, nos compatriotes savent désormais qu’ils ne peuvent compter que sur un seul mouvement: le Rassemblement National.

Groupe des élus du Rassemblement National
au Conseil Régional d’Occitanie

Partager l'article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram
À LA UNE

Covid-19 : Reconfinement, jolie communication politique et crise sanitaire

Le gouvernement n’écarte pas l’hypothèse d’un troisième confinement. Celui-ci pourrait être mis en place fin janvier, début février. Après deux confinements et un couvre-feu national instauré entre 18 heures et...

Montpellier. Laïcité, Audrey Marc : « notre inquiétude, c’est l’importation de conflits extérieurs à l’école, dans l’école »

Hérault. Des enseignants signent une tribune pour dénoncer l’organisation de débats politiques dans les établissements scolaires. Devant un possible nouveau débat, et un nouveau déplacement prochainement du personnel politique en...

ANNONCES - PUB
VIDEO, INTERVIEW, EMISSIONS​
LES PLUS LUS

Soutenez Le Mouvement

Montpellier manif 3juin2020

Faire sens, bousculer les repères, et ouvrir des perspectives : tel est le contrat que Le Mouvement, média, libre et indépendant, passe avec chacun de ses lecteurs.