Patrick Vignal, le candidat aux Municipales 2020 : « Montpellier En Marche ! » a dévoilé sa proposition concernant la sécurité.

« Nous avons du retard… »

« À Montpellier, nous avons 1 policier municipal pour 1 600 habitants, à Lunel : 1 pour 500. Nous avons du retard », explique Patrick Vignal.

ITW Patrick Vignal, député LaREM de L’Hérault

Sa première proposition : 100 postes de policiers municipaux supplémentaires, sa vision de la sécurité, et sa détermination en tant que candidat aux Municipales 2020, vidéo :

Annonce - Pub - Advertisement

Et pour rattraper ce retard, le candidat propose la création de 100 postes de policiers municipaux supplémentaires pour un coût de 4,3 M€, avec un budget de modernisation des équipements estimés à 1,2 M€. Pour moitié le financement sera facilement assuré par la suppression des journaux et magazines de Com’ de la ville, et de la métropole. Patrick Vignal l’exprime ainsi en montrant les publications : « 2M€… Alors ? Est-ce que les Montpelliérains, je les interroge, ont envie d’avoir la binette de leurs élus ? […] En fait, j’ai compris une chose les gens ils s’en foutent de notre vie. Ils veulent que l’on règle leurs problèmes. Et donc là, vous avez 50 policiers municipaux. »

Précisions : les policiers municipaux seront à disposition des habitants 24h/24 et 365 jours par an, avec des équipes spécialisées, et une coopération étroite avec la police nationale, les pompiers ainsi que le Samu. Détail supplémentaire : il sera aussi question d’établir la gratuité des transports pour les policiers et les gendarmes.

« La sécurité, c’est mon affaire »

Le candidat de « Montpellier En Marche ! » est catégorique : « la sécurité, c’est mon affaire […] Je ne serais pas le maire qui se déresponsabilise et considère que l’État est seul comptable de la sécurité et de la tranquillité publique à Montpellier. »

Annonce - Pub - Advertisement