Montpellier-web-commercants
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

Mardi 22 octobre dernier, des dizaines d’agricultrices et d’agriculteurs ont crié leur colère et leur désespoir dans les rue de Nîmes. Nous les avons entendus ! 

GE 30 a entendu les exploitant.e.s agricoles. À part celles et ceux qui – de moins en moins nombreux – ne reconnaissent pas la dangerosité de l’agrochimie, des limites déjà atteintes par un modèle agricole mécanisé et bourré de pesticides de synthèse, la grande majorité des agriculteurs et des agricultures savent – mais ont peur – de sortir d’un système qui leur assure des conditions de vie généralement précaires. Et lorsque les banques et le dérèglement climatique fragilisent davantage ce modèle destructeur, on doit absolument les écouter pour faire cesser les drames !

Collaborer et pas s’affronter ! Notre parti politique ne combat pas les exploitant.e.s agricoles. Nous dénonçons l’UE et l’État qui ne leurs donnent pas les moyens de vivre. Nous dénonçons la loi EGalim qui ne prend pas en compte toutes les dimensions des métiers de la Terre. Nous accablons l’agriculture productiviste et la grande distribution qui achètent toujours moins cher et ouvrent nos marchés aux agricultures étrangères déloyales et souvent nocives ! STOP ! STOP ! STOP ! 

L’agriculture n’est pas un produit de consommation comme les autres ! |Elle ne doit plus être une activité cotée en bourse ! Cependant, il faut le saluer, le Gard fait partie des agricultures les plus « bio » de l’Occitanie. Bravo ! Mais avec 12,8 % des terres occitanes labellisées, il reste encore du chemin à parcourir.

GE 30 souhaite manifester son soutien à toutes celles et ceux qui ont, sont en train ou vont opérer la bascule d’une agriculture d’exploitation vers une agriculture paysanne, seul modèle agricole qui permettra de nourrir l’humanité, de respecter le vivant et de préserver les écosystèmes de notre planète.

Sans ce soutien massif, sans une véritable éducation à ce qui est bon, ces hommes et ces femmes ne pourront pas continuer. Il nous faut enfin et de toute urgence accepter le fait que ce que nous mangeons et buvons est FONDAMENTAL! La société de consommation nous a habitué.e.s à payer toujours moins cher l’essentiel – la nourriture – pour consommer toujours plus de l’accessoire. Il est donc temps de renverser la situation. Mieux rémunéré.e.s, la bascule vers l’agriculture paysanne sera possible. Plus informés, les consommateurs et les consommatrices achèterons mieux et plus du BIO et du LOCAL pour leur propre bien ET pour le bien de nos agricultrices et de nos agriculteurs ! 

Génération Écologie 30 

Partager l'article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram
À LA UNE

Montpellier : Le CHU se dote d’un nouveau bâtiment contre les maladies infectieuses

À quelques encablures de la Colombière, le nouveau bâtiment des maladies infectieuses et tropicales se remarque de loin par sa devanture légèrement jaune. L’imposant site est flambant neuf, sur trois...

Jacques Witkowski, préfet de l’Hérault, centre de vaccination Sète ©JPV

[VIDEO] Sète, centre de vaccination opérationnel, pour lutter contre la COVID19

Sète. La vaccination pour lutter contre la Covid-19 se poursuit. Après les professionnels de santé et les publics accueillis en EHPAD, toutes les personnes de plus de 75 ans vivant...

ANNONCES - PUB
VIDEO, INTERVIEW, EMISSIONS​
LES PLUS LUS

Soutenez Le Mouvement

Montpellier manif 3juin2020

Faire sens, bousculer les repères, et ouvrir des perspectives : tel est le contrat que Le Mouvement, média, libre et indépendant, passe avec chacun de ses lecteurs.