Nouvelle vie pour le vieil hôtel Montcalm qui va se la jouer MOCO

Nouvelle vie pour le vieil hôtel Montcalm qui va se la jouer MOCO. Reste à savoir s’il deviendra le caïd du milieu de l’art contemporain.

Le MOCO proposera temporairement des collections privées et publiques du monde entier, avec une volonté affichée d’offrir à tous : « la possibilité de participer pleinement à l’art de notre temps. »

L’inauguration est pour ce samedi 29 juin à 11h00, rue de la République, Montpellier. Esprit de fête avec performances, concerts, et DJ. À noter, visite gratuite de l’exposition inaugurale.

Annonce - Pub - Advertisement

Une collection privée exceptionnelle

À l’honneur pour l’ouverture, visible de 12h00 à 22h00, la collection du Japonais Yasuharu Ishikawa avec sculptures, vidéos, installations et photographies d’une vingtaine d’artistes internationaux : On Kawara, Felix Gonzalez Torres, Pierre Huyghe, Danh Vo, Tino Sehgal, Motoyuki Shitamichi ou Simon Fujiwara, au total une cinquantaine d’œuvres à découvrir.

MOCO, l’art sauvera le monde

Écosystème le mot est à la mode, ici il est artistique. Montpellier avec le MOCO installe un modèle qui réunit une école d’art et deux lieux d’expositions : l’école supérieure des beaux-arts, La Panacée, centre d’art contemporain et à partir de ce week-end un Hôtel des collections, le MOCO. La ville semble prendre Dostoïevski au pied de la lettre : « l’art sauvera le monde. »

Annonce - Pub - Advertisement