Jusque-là conseillère presse et communication de l’Élysée, Sibeth Ndiaye a été nommée dimanche porte-parole du gouvernement, et succède à Benjamin Griveaux, qui partirait à la conquête de l’hôtel de ville de Paris. Ce lundi 1er avril, c’était la passation de pouvoir.

Déjà dans les starting-blocks

Déjà dans les starting-blocks, la nouvelle porte-parole promet des échanges « directs avec les Français ». Elle est capable de parler de tous les aspects de la politique de La République En Marche. Pourtant, Sibeth Ndiaye qui a participé à l’élection d’Emmanuel Macron avait eu cette phrase surprenante, quelques semaines après l’élection présidentielle réussie, elle déclarait en juillet 2017 à l’Express: « j’assume parfaitement de mentir pour protéger le président ». Une méthodologie et un choix moral compliqués aujourd’hui, qui pourrait rendre difficile son travail à ce nouveau poste.

Mise à jour 13h00 : Paris, Palais de l’Élysée. Lors de sa première intervention ce jour à 13h44 en tant que porte-parole du gouvernement, Sibeth Ndiaye précise que ses propos de juillet 2017 ont été sortis à l’époque de leur contexte. Il s’agirait selon elle de mentir : pour protéger la vie privée du Président.

Et les autres changements

À noter tous les changements donc, Sibeth Ndiaye remplace Benjamin Griveaux. Amélie de Montchalin, devient secrétaire d’État chargée des Affaires européennes à la place de Nathalie Loiseau. Cédric O succède à Mounir Mahjoubi en tant que secrétaire d’État en charge du Numérique.