Aujourd’hui, le président de la Métropole de #Montpellier avait convoqué en urgence une conférence de presse suite aux propos du PDG de la SNCF sur BFMTV.

Une conférence de presse un dimanche à 11h pour … ne  rien dire.

Pas un mot sur la question qui interroge les montpelliérains : les TGV de la gare St Roch vont-ils être supprimés et basculés vers la gare Sud de France ?

Après un long historique pour chercher à se dédouaner de toute responsabilité dans ce fiasco, le Président de la Métropole a présenté un ensemble de documents déjà connus et déjà publics pour tenter de se justifier et de pointer que Guillaume Pépy est tout aussi responsable de cette gabegie monumentale d’argent public.

En bref, c’est pas moi, c’est lui …

Au terme de longs commentaires confus et contradictoires sur les raisons de l’impréparation de ce ce dossier, il a réalisé la prouesse de ne rien dire de nouveau.

Philippe Saurel a répété qu’il était impossible, quand il a été élu en 2014, d’arrêter ou de ralentir la nouvelle gare ; ce qui est factuellement faux.

Il a choisi d’assumer cette gare, et la soutient.

Comme il assume et soutient la suppression des TGV de la gare St Roch.

La proposition des écologistes tient en deux points :
1/ Que la gare Saint-Roch conserve 100 % de ses TGV
2/ Que la gare Sud de France se remplisse avec des TGV réellement supplémentaires. Pas des trains supprimés en gare Saint-Roch.

Le président de la Métropole n’en dit pas un mot.

Il persiste à confondre allègrement le pertinent Contournement Nimes Montpellier et le doublet nuisible de gares à Montpellier et à Nîmes.

La consultation http://monavisurlagarestroch.fr/  a déjà reçu plus de 1300 réponses en moins de 3 jours de Montpelliérain-nes et d’habitant-es de la Métropole en grande partie qui répondent à plus de 85% qu’ils souhaitent conserver les TGV à la gare St Roch

Les écologistes continueront avec les montpelliérain-nes à demander que les TGV présents à St Roch soient conservés dans la gare centrale, et en feront un enjeu pour les prochaines municipales.

Europe Écologie – les Verts Montpellier