Le chantier pour équiper tout le territoire en très haut débit a commencé en mai dernier. La société Covage avait reçu délégation du Conseil départemental en février 2018 pour concevoir, établir et exploiter le réseau « Hérault Numérique » à travers sa filiale Hérault THD.

Globalement, plus de 8000 kilomètres de fibre optique devraient être installés, presque la distance entre Paris et Pékin. Pour comprendre, Covage est une sorte « d’opérateur pour opérateurs ». Cette société délivre des infrastructures aux fournisseurs de service Internet, afin que ces derniers puissent proposer des services IP [1] aux collectivités territoriales, aux entreprises et aux particuliers. Sur ce projet héraultais, Covage prend à sa charge plus de 90% de l’investissement, soit 350 M€.

Qui est Covage Networks ? La société est issue du rapprochement en 2006, de deux entreprises à l’expertise complémentaire : Vinci Networks, filiale du groupe Vinci, et Axia Networks France, filiale à 100% d’Axia NetMedia Corporation. Son capital social est de 2 065 720 € et son chiffre d’affaires 2016 était de 39 580 200 €.

Être ou ne pas être, située sur le territoire d’initiative publique Hérault Numérique, telle est la question. 

Dans l’Hérault, tous les foyers bénéficiant de cette initiative seront raccordables au plus tard en 2022, au rythme de 60 000 par an. Pour connaître la date du raccordement en fonction de la localisation, c’est à cette adresse : numerique.herault.fr. En chiffre, le débit de la fibre est impressionnant, la durée du téléchargement est accélérée. Elle passe de quelques minutes avec l’ADSL, à quelques secondes avec la fibre : de 100 Mégabits à 1 Gigabits par seconde avec la fibre optique, contre 1 à 30 Mégabits par seconde avec l’ADSL.

 

Ville et campagnes, mêmes services

Selon Kléber Mesquida, Président du Département de l’Hérault : « avec l’arrivée du Très Haut Débit sur le territoire, c’est tout l’Hérault qui développe ses réseaux de communication et ouvre un formidable potentiel. Un meilleur débit numérique permettra de renforcer l’attractivité économique de l’Hérault sur le plan national et international. Villes et campagnes doivent bénéficier des mêmes services.« 

[1] IP : internet protocol, protocoles de communication de réseaux informatiques conçus pour être utilisés sur Internet. Les protocoles IP permettent un service d’adressage unique pour l’ensemble des terminaux connectés. IPv4 est le protocole le plus couramment utilisé en 2012, IPv6 est son successeur. IPv4 utilise des adresses codées sur 32 bits, alors qu’IPv6 est sur 128 bits. La transition vers le protocole IPv6 permettra de contourner une pénurie d’adresses publiques, ce qui aurait freiné la croissance du nombre de terminaux reliés à Internet.