Nîmes, le 16/04/2018
Communiqué de presse n°08/2018

Le Président de l’Agglomération de Nîmes sait, au moins depuis décembre 2015, que la SAUR se « gave grave » !

Le 12 avril, « eau bien commun Gard » organisait une réunion publique. Les 120 personnes présentes ont pu constater que dès décembre 2015, l’Agglomération ne pouvait plus feindre d’ignorer que la SAUR se « gave grave » aux dépens des usagers.

A partir de documents et études commandées par l’Agglomération, Patrick Du Fau de Lamothe, expert financier spécialiste de la gestion de l’eau, a montré que ce que les usagerspayaient en 2016 pour le seul contrat de Nîmes suffisait pour couvrir le coût global de la gestion de l’eau potable pour toute l’agglomération nîmoise (27 communes à l’époque) !

Mieux encore, quand l’étude commandée par l’Agglomération évalue pour la seule Ville de Nîmes le « juste coût » de la délégation de service public à 5,8 millions d’euros par an, le chiffre d’affaires de la SAUR en 2016 était de 10,9 Millions d’euros ; un surcoût exorbitant de près de 47 %…

Alors oui ! l’agglomération savait que la SAUR se « gave grave » .

Nous avons aussi démontré comment l’avenant 37 du contrat de gestion, signé pour prolonger la délégation à la SAUR jusqu’au 31 décembre 2019, loin de représenter un effort de 3 millions d’euros comme l’indique M. Lachaud, constitue en réalité un cadeau à la SAUR de près d’une dizaine de millions d’euros !

Et la SAUR est prête à tout pour défendre ses cadeaux : ce même 12 avril, en utilisant son fichier usagers, l’entreprise adressait un tract de M. Lachaud, tract qui contient des propos mensongers et ne respecte pas les obligations légales sur les documents politiques à destination du public.

L’utilisation et la manipulation par la SAUR de son fichier usagers pour diffuser la propagande de M. Lachaud se fait au mépris de ses obligations réglementaires de confidentialité en matière de gestion et de traitement des données informatiques recueillies auprès des usagers. Cet envoi est un nouveau signe de la collusion qu’entretiennent ce délégataire et l’agglomération.

Trop, c’est trop ! Nous étudions actuellement toutes les possibilités, y compris pénales, pour faire suite à ces faits.


Association “eau bien commun Gard”, à but non lucratif, régie par la loi du 1er juillet 1901 Siège : 10 rue Sainte Perpétue – 30000 Nîmes

Email : eaubiencommungard@collectif-citoyen.fr

Site web : http://eaubiencommungard.collectif-citoyen.fr/

Facebook : https://www.facebook.com/EauBienCommunGard