On peut mordre l’oreille d’un humain et devenir végane. Oui c’est possible, et nous sommes de plus en plus nombreux à le devenir, vedette comme anonyme : effet de mode ou prise de conscience ?

Véganisme : mode de vie alliant une alimentation exclusive par les végétaux et le refus de consommer tout produit issu des animaux, ou de leur exploitation. Et que ce soit pour s’alimenter, s’habiller, se laver ou se maquiller. Par exemple, Nabilla Benattia confiera sur twitter que sa résolution pour 2018, c’est vraiment d’aller dans ce sens, en commençant par être végétarienne.

Nabilla Benattia, un choix politique.

Envie de la lire ! c’est ici. Soyons clair, son témoignage reste intéressant et ne mérite aucune condescendance : « j’ai l’impression qu’on peut faire bouger les choses. Je le fais pour moi, pour ma santé, mais aussi pour l’environnement. À la base j’aimais pas trop la viande. Mais là c’est radical. Je peux plus en manger ! » Ce qui l’a motivé, c’est la compassion. Après avoir visionné deux documentaires : Cowspiracy et Earthlings, elle a pris conscience que : comme vous et moi, les animaux ont le gout de vivre, et ont l’envie d’être heureux. Anthropomorphisme me direz vous ?

La science, ce truc qui analyse les faits, démontre aujourd’hui que les animaux ne se limitent pas à des réactions instinctives, au contraire ils font preuve de conscience d’eux-mêmes et d’une sensibilité physique et émotionnelle similaire à la nôtre. Devenir végane, dans le cas de Nabilla, c’est un choix éthique et donc éminemment politique.

 

Mike Tyson, l’homme qui croque dans l’oreille des boxeurs

Déjà 20 ans, Mike Tyson arrachait l’oreille d’Evander Holyfield sur le ring, en plein combat, avec ses dents ! Ce « mangeur d’oreille » est aujourd’hui devenu végane. Quand il en parle avec Oprah Winfrey, ils abordent sa perte de poids de 45kg, ses nouvelles explosions d’énergies, son hypertension qui a disparu et son arthrite qui ne le fait plus souffrir.

becoming vegan Mike Tyson

Il n’y a aucun problème de santé à l’horizon en devenant végane. Seule obligation : prendre de la vitamine B12. Besoin de prendre des cachets pour être végane ? Bon à savoir : carnivores ! Des viandes que vous mangez viennent d’animaux riches en vitamine B12 ou cobalamine. Cette vitamine est produite par des micro-organismes présents dans le sol ou dans le tube digestif de certains animaux, les mammifères herbivores en particulier. L’apport en B12 se fait grâce à la consommation de produits animaux qui en contiennent : viande et lait. La B12 n’est pas en quantité et qualité suffisamment fiables dans les végétaux.

Il y a aussi et surtout la question environnementale, hélas une évidence. L’élevage est la deuxième cause des émissions de gaz à effet de serre avec 14,5 % des émissions mondiales. L’élevage est responsable à 70 % de la déforestation mondiale et 91 % de la déforestation amazonienne qui fournit 20 % de l’air que nous respirons. L’industrie agroalimentaire animale représente une part de 30 % de la consommation d’eau potable de la planète, alors que 40 % de la population mondiale souffre de pénurie d’eau potable et que 70 % des ressources en eau potable sont déjà pollués. Un menu végétalien, c’est 70 % d’eau potable consommée en moins par rapport à un menu classique.

Exploiter les animaux est un risque de déséquilibre total pour l’écosystème. Et ce qui est mauvais pour la planète n’est jamais bon pour nous. Le véganisme a une vertu implicite, nous obliger à prendre soin de la Terre.

vegan-affiche_sens