Covid-19 (© Illustration)
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

Dans le contexte particulier de la crise sanitaire, et suite à deux périodes de confinement (du 17 mars au 10 mai et du 30 octobre au 14 décembre), la plupart des indicateurs de la délinquance enregistrés par les services de police et de gendarmerie reculent en 2020.

En pratique, selon le service statistique ministériel de la sécurité intérieure, les baisses sont très nettes pour les vols sans violence contre les personnes (-24 %), les cambriolages de logements (-20 %), les vols violents sans armes (- 19 %), les vols d’accessoires sur véhicules (-18 %), les vols dans les véhicules (-17 %), les vols de véhicules (-13 %), les destructions et dégradations volontaires (-13 %) et dans une moindre mesure les vols avec armes (-8 %).

Ces indicateurs ont enregistré une chute drastique lors du premier confinement : en fin d’année 2020, ils restent sensiblement inférieurs aux niveaux observés avant le début de la crise sanitaire après s’en être rapprochés pendant l’été. Par ailleurs, le nombre d’homicides diminue aussi en 2020 (863 victimes) alors qu’il était en hausse ces deux dernières années.

Les violences sexuelles qui enregistraient une forte hausse en 2019 augmentent de nouveau en 2020.

Malgré des baisses, les violences sexuelles (+3 % après +12 % en 2019), les escroqueries (+1 % après +11 % en 2019) et les coups et blessures volontaires sur personnes de 15 ans ou plus (+1 % après +8 % en 2019) sont en hausse.

La légère hausse des coups et blessures volontaires résulte de la forte augmentation des violences intrafamiliales enregistrées (+9 %) : hors violences intrafamiliales, les coups et blessures volontaires diminuent nettement en 2020 (-7 %).

Un bilan complet devrait être publié au cours du deuxième trimestre 2021. Celui-ci intégrera des éléments d’analyse sur les caractéristiques des victimes déclarées et des auteurs présumés ainsi que des compléments par département, en particulier sur les violences « intrafamiliales ».

Partager l'article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram
À LA UNE
Sophie Mazas, conférence de presse : "À Montpellier les Roms sont expulsés par le feu" - 17 septembre 2021 (©JPV)

[VIDEO] Bidonvilles : « à Montpellier les Roms sont expulsés par le feu »

« À Montpellier les Roms sont expulsés par le feu, » c’était l’intitulé de la conférence de presse animée par Sophie Mazas avocate et présidente de la Ligue des droits de l’Homme...

Covid-19 : Près de 3/4 des jeunes de 12 à 17 ans ont bénéficié d’une première dose de vaccin en Occitanie

72,6% des jeunes de 12 à 17 ans ont déjà bénéficié d’une première dose de vaccin en Occitanie. L’obligation vaccinale des personnes travaillant dans les secteurs sanitaire, médico-social et social...

VIDÉO, INTERVIEW, ÉMISSIONS​
LES PLUS LUS
SOUTENEZ LE MOUVEMENT

Soutenez Le Mouvement !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 66% !

Je participe
ANNONCES LÉGALES