Frontignan : Le Maire condamne la dégradation du local du Parti Communiste

Illustration (CR Parti communiste de Sète)

Michel Arrouy, maire de Frontignan la Peyrade, condamne fermement les dégradations exécutées sur le local du Parti Communiste Français de la ville. En effet, plusieurs croix celtiques ont été peintes sur sa devanture, la semaine dernière. 

VOIR AUSSI : Covid-19 : Point de situation à Frontignan

La dégradation s’est déroulée dans la nuit du dimanche 13 au lundi 14 septembre 2020, sur place, les vitrines du local du Parti Communiste de Frontignan ont été taguées avec de la peinture noire. Les tags représentent des croix celtiques et un pendu.

Le maire exprime son indignation, après l’ancien maire et conseiller départemental, Pierre Bouldoire :  « Je l’ai dit lors de mon discours d’investiture : je suis convaincu que l’égalité et la non-discrimination sont le socle de la citoyenneté. Elle ne peut vivre que dans un climat respectueux qui permet des débats constructifs.  Ces actes de vandalisme sont à l’opposé de ces principes, qui fondent notre démocratie. » 

« La croix celtique est, depuis de nombreuses années, dévoyée par l’extrême droite radicale dans notre pays, dont elle est devenue le symbole. Quels que soient les responsables, je les condamne fermement et réaffirme mon engagement contre tous ceux qui veulent museler les idées et bâtir une société de la haine. Je fais confiance à la police nationale pour faire toute la lumière sur ce dossier dans le cadre de son enquête. »