Philippe Saurel, Président de la Métropole de Montpellier, annonce, sans aucun vote de la collectivité, un plan d’investissement de 3 millions d’euros pour faire gagner 10 minutes de transports aux passagers du seul Oui Go quotidien de la gare Sud de France.

La Gazette de Montpellier annonce ce jeudi le « plan Saurel » pour améliorer la circulation à la gare fantôme de Montpellier. (1)
Et la facture est lourde pour la Métropole : modifications des accès routiers, nouvelle passerelle au dessus de l’autoroute, modification des voies sur le pont…. : plus de 3 millions d’euros de travaux d’investissements à réaliser.

Rappelons que les problèmes de circulation n’interviennent que de 14h30 à 16h pour l’arrivée du seul Oui Go quotidien de Marne la Vallée. Les autres trains ayant tellement peu de fréquentation qu’ils n’entrainent aucun problème de circulation automobile.
Il s’agit pour le Oui Go de 600 passagers au maximum qui arrivent, et 600 qui repartent à comparer aux 22 500 passagers quotidiens de la gare Montpellier St Roch. (2)

Faudrait-il assumer une facture de 3 millions d’euros, pour gagner 10 minutes aux passagers d’un Oui Go par jour qui vont au centre-ville ?

Pour les écologistes montpelliérains, ces investissements sont inconséquents et démesurés : trop, c’est trop.

Comment expliquer aux Montpellierain-nes que l’on peut investir en quatre mois 3 millions d’euros pour faciliter l’usage de voitures dans une gare fantôme, et être incapables de construire un parking à vélo de 600 places prévu depuis 2014 à la gare St Roch pour 500 000 € ?
La Métropole aurait plus de considération pour les voitures de la gare fantôme que pour les cyclistes montpellierain-nes qui utilisent chaque jour la gare centrale ? Comment leur expliquer le manque de pistes cyclables ou l’état pitoyable de la voirie ?
Comment leur expliquer que les billetterie de la TAM ne rendent pas la monnaie, parce que ça coute « trop cher » ?

La  SNCF et la Métropole ont construit une gare fantôme, qui plus est, mal conçue dans ces accès routiers, ce n’est pas aux contribuables de payer pour faire gagner 10 minutes une fois par jour à des véhicules venant de Montpellier pour revenir à Montpellier.

Europe Écologie – les Verts Montpellier

(1) La gazette de Montpellier du jeudi 23 août page 14
(2) passagers quotidiens sur une base moyenne journalière 2016 chiffres SNCF
https://ressources.data.sncf.com/explore/dataset/frequentation-gares/?sort=-volume_total_d_usagers_2015_voyageurs_non_voyageurs&q=montpellier