Illustration CGT (© AM)
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

La Poste veut vendre les restaurants associatifs (cantines d’entreprise) gérés par le personnel depuis 60 ans, le Restaurant Inter-Entreprises (RIE) de Béziers directement concerné par cette décision a été créé au lendemain de la Libération par le personnel, le 06 mai 1945.

Alors que nous sortons d’une crise sanitaire sans précédent, générant angoisse et peur de l’avenir, La Poste a annoncé brutalement sa décision de « brader « la restauration collective en lançant un appel d’offre européen.

Cette décision unilatérale est d’autant plus choquante, que durant cette crise sanitaire les personnels hôteliers de nos RIE ont fait preuve de beaucoup de professionnalisme et de réactivité pour accueillir les convives dans le strict respect des mesures sanitaires.

S’appuyant sur le rapport de la cour des comptes datant de 2015, la POSTE passe en force et privilégie les majors de la restauration collective qui n’en espéraient pas tant….

Faut-il que ces gens soient sourds et aveugles pour n’avoir pas vu, ni compris les leçons de la crise que nous vivons depuis presque 2 années ?

La population a exprimé une volonté forte de changement.

Les consommateurs citoyens se sont massivement tournés vers des établissements locaux de proximité qui font vivre le tissu social et économique local, privilégiant les circuits courts.

Notre RIE fait vivre le tissu économique local en commandant ses fournitures aux entreprises de proximité.

La Restauration Sociale Associative a un bilan plus que positif, les nombreuses enquêtes d’opinion auprès des usagers l’ont prouvé années après années,

Elle a su malgré, les nombreux obstacles et les réalités d’un environnement changeant et évolutif (restructurations successives et suppressions d’emplois) s’adapter et continuer, voire, amplifier son action auprès de ses convives.

Les Restaurant Inter-Entreprises associatifs sont restés un des rares lieux de convivialité, de lien social au sein de l’entreprise LP.

Près de 2 millions de repas sont servis chaque année dans ces RIE permettant aux postiers de bénéficier d’un repas social de qualité à moindre coût.

Le RIE de Béziers sera directement impacté par cet appel d’offre, les petites structures comme celle de Béziers n’étant pas assez rentables pour ces majors de la restauration collective le risque de fermeture et de licenciement du personnel hôtelier est plus que probable.

Le repas des salariés n’est pas une marchandise, les postiers n’acceptent pas un nouveau recul social.

Le RIE de Béziers, soutenu par La Fédération Nationale des Restaurants Inter-Entreprises de la Poste (FNRIE) associatifs de France refuse et combat cette décision unilatérale.

Partager l'article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram
À LA UNE

Montpellier : Conseil de Métropole du 28 juillet, « on fait des choix et je remercie les Maires d’approuver ces choix »

Ce mercredi 28 juillet 2021, 114 affaires étaient à l’ordre du jour du Conseil de Montpellier Méditerranée Métropole, réuni en « présentiel », mais en jauge limitée et sans présence...

Covid-19 : L’Occitanie sévèrement touchée par la reprise épidémique

La région est sévèrement touchée par la reprise épidémique, avec un taux d’incidence moyen de plus de 360 le 26 juillet, soit plus de 7 fois le seuil d’alerte fixé...

SOUTENEZ LE MOUVEMENT

Soutenez Le Mouvement !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 66% !

Je participe
VIDÉO, INTERVIEW, ÉMISSIONS​
LES PLUS LUS
ANNONCES LÉGALES

Annonces Légales

Sur Le Mouvement, publier une annonce légale n'a jamais été aussi facile et économique​.