Monsieur le Maire,

Les associations sétoises qui interviennent bénévolement auprès d’elles (nourriture, habits, …) recensent, actuellement, plus de 50 personnes SDF, vivant dans la rue ou dans des squats surpeuplés, parfois sans eau ou électricité. S’y ajoutent de jeunes migrants et d’autres personnes en difficulté. Avec des moyens de subsistance nuls et, pour beaucoup, d’une santé très précaire,

Alors que notre cité doit faire face à une pandémie, demandant un confinement le plus strict pour tous, il est particulièrement important que tout soit mis en œuvre pour que, plus que jamais, « personne ne soit à la rue, français ou étranger ». Et que ces concitoyens soient sensibilisés pour leur propre protection et celle de tous les habitants, aux risques qu’ils encourent et/ou font courir en ne respectant pas les consignes dont ils n’ont pas forcément conscience et, surtout, qu’ils n’ont pas la possibilité matérielle d’appliquer.

Aussi, nous vous demandons que la ville de Sète mette en accès les locaux inutilisés ou vacants ou, si besoin, réquisitionne des logements vides pour héberger ces personnes, comme l’ont fait d’autres villes, en établissant des conventions provisoires d’habitats provisoires. Et en veillant à ce qu’un suivi médical soit organisé.

Nous sommes bien conscients que la période exceptionnelle que nous traversons en ce moment n’est pas sans conséquences sur le travail de vos équipes, et plus particulièrement du CCAS, et nous les remercions pour ce qu’elles font. Mais nous pensons qu’il est indispensable de regrouper toutes les initiatives, qu’elles soient municipales ou associatives. Dans cette période inédite, nous sommes particulièrement soucieux de la protection et de la solidarité envers les plus défavorisés. Voilà le sens de nos interventions auprès de toutes les instances qui peuvent y contribuer

Nous vous remercions par avance de l’attention que vous apporterez à ce courrier et surtout de la rapidité de votre action en retour.

Veuillez agréer, Monsieur le Maire, nos salutations distinguées.

Le collectif « Sète Terre d’Accueil « : Les Rencontres citoyennes, le « Service catholique » de la Pastorale des Migrants, l’Accueil Migrants Cimade de Sète, le Réseau Éducation Sans Frontière Sète Bassin de Thau, La Ligue des droits de l’Homme Sète et Bassin de Thau , l’Association des chrétiens pour l’Abolition de la Torture, les Bons Samaritains, les Femmes du Soleil, Emmaüs Sète-Frontignan, JRS Welcome Hérault, l’Association d’Entraide Familiale Protestante, l’Association de Défense des Marins Abandonnés de Sète, Association Départementale des Pupilles de l’Enseignement Publique.